Le skipper malvoyant Joël Paris va traverser l'Atlantique à la voile, avec des verres spéciaux conçus en Meuse

Traverser l’Atlantique à la voile, tout en étant malvoyant, c’est le défi que renouvelle, à la fin du mois de juin, le navigateur marseillais Joël Paris. Il sera au départ de la Transat Québec Saint-Malo. Et pour ce faire, il va bénéficier de lunettes sur mesures fabriquées dans la Meuse, dans l’unité de verres spéciaux de l’usine Essilor.

Le site est unique au monde, ici à Ligny-en-Barrois dans la Meuse. On y conçoit des verres de lunette sur mesure. C’est la spécialité de cet atelier, un concentré d’artisanat et de technologie qui vient en aide aux malvoyants.

Un handicapé, c’est quelqu’un qui fait différemment les choses. Il y arrive, mais autrement.

Joël Paris, navigateur amateur

Avec 2/10 à l'œil gauche et 0 à l'œil droit, le navigateur de 60 ans Joël Paris se prépare. "J’ai 60 ans. Je suis né avec une cataracte congénitale. Je porte des verres depuis que je suis gamin. Elles ont été faites depuis ma naissance ici dans la Meuse. En venant, ici, je découvre comment se font les verres. Et savoir que plus de quarante personnes travaillent sur mes verres… C’est dingue quoi !". Dans quelques jours, le 30 juin, il va prendre le départ de la Transat Québec Saint-Malo. Une course sans escale et en équipage.

Mêmes sensations

Car malgré son handicap et sa déficience visuelle, Joël Paris est parvenu à devenir navigateur. L'année dernière, en 2023, il a participé à la Transat Jacques Vabre. "Un handicapé, c’est quelqu’un qui fait différemment les choses. Il y arrive, mais autrement. On y arrive et on fait du bateau à un haut niveau pour porter un témoignage, c’est un message de force", explique Joël Paris. 

Cette année, Joël Paris bénéficiera de ces lunettes de soleil spéciales fabriquées sur mesure pour ses yeux.

 VIDEO. 

durée de la vidéo : 00h00mn32s
Visite du site de fabrication de verres spéciaux d’Essilor dans la Meuse. ©France Télévisions

 

Plus de 80.000 verres de lunettes spéciaux sortent chaque année des ateliers. Des verres sur mesure qui permettent de corriger des myopies extrêmes ou des hypermétropies sur-développées. 

Leonel Pereira est le responsable de l'activité de fabrication verres spéciaux d'Essilor. "Monsieur Paris a une amétropie forte, en hypermétropie, et la particularité qu’il a, c'est qu’il a subi une ablation du cristallin du fait du traitement de sa cataracte. C'est un œil optiquement imparfait. Donc ça a entraîné pour nous l’élaboration d’un design particulier, qui est spécifique à lui, un design particulier en chapeau de gendarme, qui lui correspond", précise Leonel Pereira. 

L'association de Joël Paris "Rêve à perte de vue" met en avant le handicap comme un facteur de performance.

 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité