• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Viande halal : la ville du Havre doit rappeler à l'ordre un fournisseur des cantines scolaires

Image d'illustration / © P. Huguen/AFP
Image d'illustration / © P. Huguen/AFP

Cette semaine, les cuisiniers des cantines ont reçu des lots de cuisses de poule abattues selon le rite religieux halal, contrairement aux termes du marché public passé avec la ville du Havre

Par Sylvie Callier



Dans le menu de la semaine des cantines scolaires, une poule au pot. Un plat confectionné par les cuisiniers de la ville, pas dans une cuisine centralisée, comme le précise la ville dans un communiqué daté de vendredi.

Certains lots de cuisses de poule surgelées étaient étiquetés "abattage hallal". C'est à dire un abattage accompagné de rituels religieux musulmans, sans estourbissement ou endormissement de l'animal.

La ville a souhaité rendre public ce fait. Elle explique dans le communiqué :

"Pour la confection des repas, la ville du Havre passe des commandes auprès de fournisseurs ou de distributeurs. Aucune prescription religieuse n'est évidemment prise en compte dans le contenu de ses commandes. Or, en début de semaine, sur quelques lots de cuisses de poules surgelées livrées le matin même, il a été constaté la mention "abattage halal", mention contraire aux termes du marché de la ville. Ce constat est intervenu au moment de la préparation du repas. Pour éviter tout gaspillage, et en en l'absence de tout risque sanitaire, la viande a été servie aux enfants pour le plat de poule au pot prévu au menu.

Constatant ce dysfonctionnement, la ville est aussitôt intervenue auprès de son distributeur pour qu'il lui fournisse des explications précises.

Au regard des informations qui lui seront transmises, la ville du Havre étudiera alors
les suites juridiques et contractuelles à donner"

Décembre 2012, l'affaire des mousses au chocolat


Des cuisiniers des cantines scolaires du Havre s'étaient interrogés sur la possible présence de gélatine de porc dans des mousses au chocolat. La ville avait décidé de ne pas les servir.

La ville du Havre prévoit un seul cas de substitution de plat dans ses 67 cantines, en respect de pratiques religieuses, celui d'un plat composé principalement de viande de porc.

Le reportage tourné en décembre 2012 au Havre


##fr3r_https_disabled##
affaires mousses au chocolat le Havre (2012)

Sur le même sujet

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

Les + Lus