• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le cyber-jihadiste hérouvillais condamné à un an de prison ferme

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Paris
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Paris

Romain Letellier a été reconnu coupable d'apologie et provocation au terrorisme par le tribunal correctionnel de Paris. Administrateur principal d'un site jihadiste français et traducteur d'une revue en ligne de propagande d'Al-Qaïda, il a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis.

Par avec AFP

Le cyber-jihadiste Romain Letellier, 27 ans, animateur d'un site internet francophone qui avait, sous le pseudonyme d'Abou Siyad Al-Normandy, publié des traductions en français de la revue de propagande d'Al-Qaïda a été condamné mardi à trois an de prison, dont deux avec sursis. Le tribunal correctionnel de Paris l'a déclaré coupable d'apologie et provocation au terrorisme. 

Son avocat Me Thomas Klotz a estimé cette peine "un peu lourde", mais ne devrait pas faire appel. Son client, qui a déjà effectué près de six mois en détention provisoire, sera "très rapidement accessible à une mesure de libération conditionnelle", a-t-il ajouté.

Dans son réquisitoire, le procureur Annabelle Philippe a évoqué le "jihad médiatique" sur internet, "nouveau vecteur de propagande des terroristes". Elle avait requis trois ans de prison, dont la moitié avec sursis. La magistrate s'en est prise à l'attitude du prévenu, qui a publié des textes glorifiant notamment les attentats du marathon de Boston en 2013 et "qui nous répond aujourd'hui :j'ai fait une grosse bêtise".

L'association française des victimes du terrorisme s'est porte partie civile à l'ouverture de l'audience. Cette demande a été déclarée irrecevable par le tribunal, celui-ci estimant que les actes commis par Romain Letellier étaient d'ordre moral et non physique.

Retour sur le procès avec Jean-Baptiste Pattier et Louise Simondet
Intervenants:
- Thomas KLOTZ, avocat de Romain Letellier
- Guillaume DENOIX DE SAINT MARC, porte-parole et directeur général de l'association française
des victimes du terrorisme (AFVT)

Le cyber-jihadiste hérouvillais condamné à un an de prison ferme



A lire aussi

Sur le même sujet

Bonus

Les + Lus