Cet article date de plus de 6 ans

Délai supplémentaire pour les industriels candidats à 'l'hydrolien dans le Cotentin

L'ADEME, qui supervise l'appel à manifestation d'intérêt pour des parcs pilotes d'hydrolien au passage Fromveur, dans le Finistère, et au Raz Blanchard, vient d'accorder trois semaines de plus aux industriels pour déposer leurs dossiers de candidature.
Des hydroliennes produiront bientôt de l'électricité dans le Raz Blanchard.
Des hydroliennes produiront bientôt de l'électricité dans le Raz Blanchard.
Le 30 septembre dernier, le président de la république française, en visite à Cherbourg, avait annoncé le lancement officiel d'un appel à manifestation d'intérêt pour des parcs pilotes hydroliens. Deux sites ont été retenus: le Raz Blanchard et le passage Fromveur, au large du Finistère. Les industriels avaient initialement jusqu'au 25 avril pour présenter un projet de ferme pilote hydrolienne.  L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Enregie, en chargé de superviser cet appel à manifestation d'intérêt, vient d'annoncer que les candidats potentiels disposaient d'un délai supplémentaire de trois semaines pour rendre leur dossier (date finale: le 16 mai).

Ce report s'explique par l'introduction tardive de nouvelles dispositions et de certains assouplissements dans cet appel à manifestation d'intérêt. Ainsi, le raccordement à la terre des projets de ferme pilote ne sont plus inclus dans ce dernier et l'Etat envisage, contrairement à ce qui était prévu à l'origine, de retenir plusieurs projets pour un même site. En revanche, les industriels candidats sont tenus de présenter une Analyse du Cycle de Vie (ACVS), une étude mesurant les ressources nécessaires pour fabriquer la ferme pilote et évaluant les impacts potentiels de cette fabrication sur l’environnement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables environnement