Réunification : quelle place pour la future métropole de Rouen ?

Le président de la CREA (communauté d'agglo de Rouen) commente le projet de création d'une seule Normandie et regrette qu'elle se fasse sans la Picardie

Une région pas assez grande ?

Frédéric Sanchez, le président de la communauté d'agglomération de Rouen (la CREA qui va bientôt devenir la Métropole Rouen Normandie) a commenté ce mardi midi (3 juin) la décision de François Hollande de réduire le nombre de régions.
Frédéric Sanchez a d'abord déclaré  regretter que cette nouvelle Normandie ne soit pas plus grande (en intégrant la  Picardie) :

il aurait pu être utile de constituer
une région administrative un peu plus vaste".


Quant au positionnement de Rouen au sein de la nouvelle région, le président de Métropole Rouen Normandie (le nouveau nom de la CREA va être officialisé dans les prochains jours) est clair : "la nouvelle Métropole Rouen Normandie constitue le point d'ancrage et la locomotive du territoire normand".


Une métropole qui ne veut pas grandir ?

Dans ce projet de réorganisation des régions, il est aussi question de revoir la taille des intercommunalités, qui devront à terme regrouper au moins 20 000  habitants. Des structures qui seront amenées à jouer un rôle  de plus en plus important avec la suppression des départements. Selon Frédéric Sanchez, président de la CREA,  la future Métropole de Rouen n'a pas vocation à s'agrandir, ni à accueillir d'autres communes (comme celle de Barentin ?) :
"la métropole n'est pas pour l'instant demandeur, les intercommunalités qui sont autour de la métropole de Rouen doivent s'organiser entre elles".

Pour évoquer toutes ces questions, une réunion est prévue le 19 juin entre la Métropole de Rouen et toutes les communautés de communes voisines.

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité