Débarquement : « le jour le plus long » , un film référence.

« le jour le plus long » est l’un des films que l’on peut voir et revoir sans se lasser. C’est même un vrai plaisir et les multi-diffusions à la télé prouvent que son succès ne s’érode pas.  C’est à lui seul un monument, une superproduction aux multiples anecdotes.

Par Frédérique-marie Lamouret

Tiré du best-seller de Cornelius Ryan, qui avait participé au débarquement comme aviateur, à lui seul c’est un monument. Un budget évalué à près de 10 millions de dollars pour un tournage qui  dura 10 mois, dans 31 lieux différents. 23 000 soldats américains viendront prêter main forte.
Une œuvre de 3 heures, pas moins de 4 réalisateurs sous les ordres de Darryl Zanuck.
Un générique qui fait défiler une distribution prestigieuse. Un peu comme dans « Paris Brûle t’il ? », l’un des jeux en famille est de repérer à chaque scène, jusque parmi les plus petits rôles, des acteurs ou actrices connues.  Parmi les poids lourds, excusez du peu : Henry Fonda, Robert Mitchum, John Wayne. Mais cela ne s’arrête pas là : dans le désordre et sans prétendre à l’exaustivité car ce serait fastidieux et on vous renvoie au film : Richard Burton, Sean Connery, mais aussi Robert Ryan, et beaucoup de français jusque et y compris Arletty ou Guy Marchand (en figurant) ou Bourvil, Michel Duchaussoy, Bernard Fresson, Georges Wilson….  Alors à vos tablettes pour n’en manquer aucun.

Pédagogique

Et puis c’est aussi un film qui peut aujourd’hui faire œuvre de pédagogie pour des adolescents découvrant cette période de l’histoire par leur programme de collégien. Les puristes diront que malgré les efforts quelques imprécisions subsistent. D’aucuns par exemple, souligneront à l’envi, et à juste titre, que le long métrage ne rend pas assez compte de la peur qui règne dans les barges, pour faire la part belle à un enthousiasme tout hollywoodien. Sans doute. Mais il faudra rappeler à ces grincheux que le Général Eisenhower, qui commandait les forces alliées lors du débarquement furt conseiller technique. Et puis si vraiment à la marge quelques détails chagrinent, ce sont les limites de l’exercice. Un film tourné 20 ans après la fin de ce conflit avec le désir de célébrer l’immensité de l’entreprise et rendre hommage à ses héros. Rien n’empêche de recadrer les adolescents en le regardant avec eux et de les emmener après au Mémorial de Caen.
 

Une musique imprégnante

Et puis « le jour le plus long » ne serait ce qu’il est sans sa musique originale ; une musique, composée par Maurice Jarre que l’on retient et sifflote toute la journée à peine entendue .

Deux oscars seront décernés en 1963 pour la meilleure photographie et pour les effets spéciaux. Contrairement à la volonté de D. Zanuck, qui désirait un film en noir et blanc, une version a été colorisée pour le 50ème anniversaire du débarquement.

En France, la sortie du film fut un triomphe. Projeté en avant première mondiale au Palais de Chaillot à Paris, il avait reçu l’adoubement du gouvernement français, emmené par le général De Gaulle. Edith Piaf participa à son lancement en chantant la chanson du film, don tles paroles ont été écrites par Paul Anka, ainsi que la Marseillaise depuis la tour Eiffel.

Au total, ce film compte près de 12 millions d’entrées en France. Dans le top 20 des films les plus vus et les plus diffusés à la télévision.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corinne Lepage demande des explications sur l'incendie Lubrizol et ses conséquences

Les + Lus