Rencontre avec André Legoupil, premier cavalier normand de haut niveau

Il a été le premier cavalier normand de haut-niveau et a même participé aux jeux olympiques de Mexico en 1968. André Legoupil est de ceux qui dans la Manche ont permis au Selle Français et à la filière équine en général de se développer.

A 82 ans, André Le Goupil s'abstient de monter. Mais il continue d'arpenter, les pistes, de suivre les concours d'élevage, toujours curieux des chevaux
A 82 ans, André Le Goupil s'abstient de monter. Mais il continue d'arpenter, les pistes, de suivre les concours d'élevage, toujours curieux des chevaux
"C'étaient les juments qui faisaient le travail de la ferme avec lesquelles on allait le dimanche ou faire la course de pays ou les petits concours hippiques, ça faisait partie de la vie, il n'y avait pas la télé, il n'y avait pas de bagnole, on se distrayait comme ça", se souvient Andre Legoupil. A 82 ans, il s'abstient de monter mais il continue d'arpenter, les pistes, de suivre les concours d'élevage, toujours curieux des chevaux Cette "simple" distraction, l'éleveur manchois l'a pratiquée à haut niveau. Sacré champion de France de concours complet en 1962, le cavalier de Martinvast a participé aux jeux olympiques de Mexico en 1968. Mais sa carrière ne se résume pas à son palmarès sportif: est de ceux qui dans la Manche ont permis au Selle Français et à la filière équine en général de se développer. 

Un reportage de Pierre-Marie Puaud, Franck Bodereau, Alexis Guedes et Marc Michel
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval équitation