• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'Association de l'Aide Familiale Populaire menacée de liquidation judiciaire en Seine-Maritime

L'Association de l'Aide Familiale Populaire intervient notamment auprès des personnes âgées dépendantes. / © France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagneau
L'Association de l'Aide Familiale Populaire intervient notamment auprès des personnes âgées dépendantes. / © France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagneau

Dans le département, 700 salariés travaillent pour cette association qui gère des services d'aide, d'accompagnement, de soins et de services à domicile.

Par Emmanuelle Partouche

Avec l'ADMR et l'UNA, l'Association de l'Aide Familiale Populaire fait partie des trois principales associations intervenant dans le secteur de l'aide à domicile en Seine-Maritime.

Faute d'un financement public suffisant, l'association dit aujourd'hui travailler à perte et être rongée par les difficultés financières depuis trois ans. Si la situation n'évolue pas, la liquidation judiciaire est envisagée d'ici à la fin de l'année.

Voyez le reportage de Bérangère Dunglas et Guillaume Bertrand avec les interviews de :
  • Andrée Renou, 76 ans
  • Magali Carvalho, auxiliaire de vie
  • François Fondard, président de l'Association de l'Aide Familiale Populaire pendant 25 ans
  • Caroline Dutarte, vice-présidente au Conseil général en charge des personnes âgées
L'Association de l'Aide Familiale Populaire menacée de faillite ?

En mars dernier, l'ADMR ouvrait de son côté un plan de sauvegarde de l'emploi.

En juin, Didier Marie s'inquiétait d'ailleurs dans une question orale des difficultés des associations d'aide à domicile.

D'après le sénateur PS de Seine-Maritime, " le conseil général de la Seine-Maritime aide, dans le cadre de l'allocation personnalisée d'autonomie, 28 000 personnes, pour un budget supérieur à 120 millions d'euros en 2013, et le taux de bénéficiaires d'une allocation personnalisée d'autonomie en Seine-Maritime est bien supérieur à la moyenne nationale. [...] Malgré cet important effort, plusieurs associations connaissent des difficultés financières. [...] Le département examine aujourd'hui les possibilités d'augmenter encore sa participation mais ne peut, à lui seul, régler tous les problèmes de ces structures."








 

A lire aussi

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus