L'Association de l'Aide Familiale Populaire menacée de liquidation judiciaire en Seine-Maritime

Dans le département, 700 salariés travaillent pour cette association qui gère des services d'aide, d'accompagnement, de soins et de services à domicile.

L'Association de l'Aide Familiale Populaire intervient notamment auprès des personnes âgées dépendantes.
L'Association de l'Aide Familiale Populaire intervient notamment auprès des personnes âgées dépendantes. © France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagneau
Avec l'ADMR et l'UNA, l'Association de l'Aide Familiale Populaire fait partie des trois principales associations intervenant dans le secteur de l'aide à domicile en Seine-Maritime.

Faute d'un financement public suffisant, l'association dit aujourd'hui travailler à perte et être rongée par les difficultés financières depuis trois ans. Si la situation n'évolue pas, la liquidation judiciaire est envisagée d'ici à la fin de l'année.

Voyez le reportage de Bérangère Dunglas et Guillaume Bertrand avec les interviews de :
L'Association de l'Aide Familiale Populaire menacée de faillite ?

En mars dernier, l'ADMR ouvrait de son côté un plan de sauvegarde de l'emploi.

En juin, Didier Marie s'inquiétait d'ailleurs dans une question orale des difficultés des associations d'aide à domicile.

D'après le sénateur PS de Seine-Maritime, " le conseil général de la Seine-Maritime aide, dans le cadre de l'allocation personnalisée d'autonomie, 28 000 personnes, pour un budget supérieur à 120 millions d'euros en 2013, et le taux de bénéficiaires d'une allocation personnalisée d'autonomie en Seine-Maritime est bien supérieur à la moyenne nationale. [...] Malgré cet important effort, plusieurs associations connaissent des difficultés financières. [...] Le département examine aujourd'hui les possibilités d'augmenter encore sa participation mais ne peut, à lui seul, régler tous les problèmes de ces structures."








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter