José Saez s'interroge sur son avenir au Stade Malherbe

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Caen affronte Clermont à domicile ce mardi en 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Le milieu de terrain José Saez figure dans le groupe retenu par l'entraîneur. Ce qui a rarement été le cas depuis le début de la saison. 

"Moi, je m'entraîne, je suis professionnel et si on doit faire appel à moi, je réponds toujours présent". José Saez se présente en bon petit soldat.  Ce mardi, il figure dans le groupe retenu par Patrice Garande pour affronter le club de Clermont-Ferrand en 16e de finale de la Coupe de la Ligue à d'Ornano. Mais depuis le début de la saison, l'ancien Valenciennois a passé plus de temps sur le banc que sur la pelouse. Ce lundi, en conférence de presse d'avant-match, le joueur n'a pas caché qu'il se posait des questions quant à son avenir à Caen. 



"Je voulais continuer cette aventure"



José Saez est arrivé en Basse-Normandie en janvier dernier, après 10 années passées à Valenciennes. A l'époque, la remontée de Caen en ligue 1 est loin d'être assurée. "Avec son expérience, il va nous faire beaucoup de bien sur le terrain, mais aussi dans les vestiaires", déclare alors Alain Caveglia, directeur sportif du club caennais. Beaucoup de spécialistes s'accordent à dire que José Saez a été l'un des principaux artisans de cette montée. Ce que confirme à mi-mot l'intéressé: "Mon arrivée a fait du bien à certains, surtout aux jeunes, on a été récompensé, après....je voulais continuer cette aventure."



Mais depuis le début de saison, l'aventure de la ligue 1 semble se dérouler sans lui. "Quand t'es compétiteur et que tu as prouvé des choses, au moins jouer un peu, ça aurait été la récompense". Le choix de l'entraîneur, José Saez le dit clairement, il le vit "un peu mal".



"J'attendais quelque chose en retour"



Le malaise semble plus ancien que le début de la saison 2014-2015. Le milieu de terrain a confirmé ce lundi qu'il avait bien eu des contacts durant l'été avec son ancien club, Valenciennes. "Après, il y a eu un souci là-bas avec l'entraîneur et le président. Ici (à Caen), le club m'avait promis des choses qu'on ne m'a pas données. J'étais un peu frustré. En même temps, le club ne voulait pas me laisser partir et le coach me faisait confiance. J'attendais quelque chose en retour, mais bon....c'est le football", conclut-il dans un sourire presque douloureux.



A bientôt 33 ans et à l'approche du mercato hivernal, Jose Saez n'a pas caché que son avenir au Stade Malherbe était incertain. "Je pense qu'au mois de janvier, je vais m'asseoir avec ma famille et je vais décider de quelque chose".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité