• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Au musée d'Alençon: les bijoux de dentelle sur le devant de la scène

L'exposition "d'ombres et de lumières, bijoux de dentelles" met à l'honneur les créations de l'artiste Sara Bran. Cet événement organisé par le musée des beaux arts et de la dentelle d'Alençon a tellement de succès qu'il a été prolongé jusqu'au 4 janvier. 

Par E.F

Derrière les vitres, les objets scintillent...Au musée des beaux arts et de la dentelle d'Alençon, il y a de quoi perdre le fil. Est-ce de l'or ou du tissu ? Les deux! L'artiste Sara Bran s'inspire du travail des dentellières pour faire ses bijoux.

"J'espère qu'un jour je pourrai en offrir un à quelqu'un, qui sait... c'est tellement beau", s'exclame un visiteur de l'exposition. Encore faut-il pouvoir se le permettre. Ces pièces de collections sont destinées à la haute couture et la joaillerie de haut vol. De 2 500 à 60 000 euros, voilà les prix de ces trésors ciselés par cette sculptrice de formation. Un exemple, en 2013, Sara Bran a façonné l'écrin d'une bouteille de parfum Guerlain. Il n'existe qu'une vingtaine de flacons en cristal de Baccara comme celui qui est présenté dans une vitrine du musée.     


Le point d'Alençon: la dentelle la plus fine du monde 

Autre inspiration majeure de l'artiste: le point d'Alençon. C'est la dentelle la plus fine au monde. A l'atelier national du point d'Alençon situé dans les mêmes locaux que le musée, des dentelliers et dentellières cousent toute la journée. Il faut sept heures pour tisser un seul centimètre carré de cette dentelle. 10 ans d'apprentissage sont nécessaires pour maîtriser ce savoir-faire classé au patrimoine de l'UNESCO en 2010. Certaines pièces, des colliers en dentelle, ont été prêtées pour l'événement. Entre 851 heures et 900 heures de travail méticuleux ont été effectuées pour créer ces bijoux.


Une exposition plébiscitée par le public

L'exposition est victime de son succès.Depuis le 1er octobre, la fréquentation du musée a augmenté de 35% soit 1000 visiteurs de plus par rapport à l'année précédente à la même période.Résultat l'événement est prolongé jusqu'au 4 janvier, alors qu'il était initialement programmé jusqu'au 31 décembre.

Reportage Elise Ferret et Nicolas Corbard
Les bijoux de dentelle à Alençon
Johanna Allouch: conservateur du patrimoine
Charlène Poret: dentellière à l'atelier national du point d'Alençon

Sur le même sujet

Leprévost et Staut/ parcours à Rotterdam le 23/08/2019- Images FEI

Les + Lus