Cet article date de plus de 6 ans

Rouen : les policiers et les gendarmes à la recherche d’un pervers sexuel qui sévit près des écoles

Les policiers et les gendarmes de la région de Rouen recherchent un homme qui a agressé plusieurs adolescentes aux abords de leurs écoles depuis la fin de l’année 2014.
Depuis la fin de l’année 2014, les policiers de Rouen et  les gendarmes de Boos ont recensé plusieurs plaintes d’adolescentes. Toutes ont le même témoignage : elles ont été agressées par un homme aux abords de leurs établissements scolaires. Certaines d’entre elles ont subi des attouchements au dessus de leurs vêtements. L’homme sévit dans un même périmètre : aux alentours des écoles Hector Malot et de la Providence au Mesnil Esnard et du lycée Galilée de Franqueville-Saint-Pierre.

Un appel à la vigilance a été lancé par le proviseur du lycée Galilée et un mail de mise en garde a été adressé aux enseignants.
En rassemblant tous les témoignages des victimes, les gendarmes de Boos sont parvenus à établir un portrait-robot du suspect. Ce document n'étant pas suffisamment précis : il n 'est pas diffusé.
La surveillance est renforcée aux abords des établissements scolaires et le long de la Départementale 6014 qui traverse Franqueville-Saint-Pierre et Le Mesnil-Esnard. « Nous avons mis en place de nombreuses patrouilles discrètes et en tenue dans le secteur, affirme Cyrille Robert, commandant de police à l’état-major de la DDSP. Nous invitons aussi les personnes qui seraient témoins de comportement suspect à composer le 17». L’objectif n°1 pour les enquêteurs est d’appréhender le pervers. 

VIDEO : le reportage de Emilie Leconte et Guillaume Bertrand, avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 43
Traque au pervers à Franqueville-Saint-Pierre


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police éducation