Garcelles-Secqueville: 200 foyers évacués pour une bombe de 213 kilos

L'évacuation des habitants de cette commune du Calvados a débuté ce mercredi matin à 8 h 30. Les démineurs de la sécurité civile ont procédé au désamorçage d'une bombe anglaise de la deuxième guerre mondiale. Le périmètre de sécurité a été levé en début d'après-midi.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Mon mari a été deux ans et demi en Allemagne alors vous savez il a subi autre chose que ça !" Marinette Tariel est une des habitantes à avoir refuser de quitter ce mercredi matin son domicile. Elle a dû signer une décharge et couper gaz et électricité. L'évacuation de 200 foyers a débuté à 8 h 30 à Garcelles-Secqueville. La commune avait des allures de ville fantôme avant le début de l'opération de désamorçage par les démineurs de la sécurité civile.



Au début du mois de mars, une bombe anglaise de 213 kilos et datent de la seconde guerre mondiale avait été découverte sur le chantier d'un lotissement.



Un phénomène plutôt banal dans la région: en janvier c'est une bombe de 500 kilos qui avait été découverte à Eterville. Mais une opération toujours délicate.  Celle-ci a pris fin avec l'explosion des deux détonateurs de l'engin. Le périmètre de sécurité a ensuite été rapidement levé en début d'après-midi.

Reportage de Florent Turpin et Cyril Duponchel
Intervenants:
-  Christophe Lambert, gendarme
- Marinette Tariel, habitante de Garcelles-Secqueville
- Philippe, démineur