Un gang de braqueurs devant les Assises d'Evreux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Luc Drouin

En janvier 2012, un gang de braqueurs avaient attaqué, avec des fusils à pompe et des armes de poing, un camion de cigarettes, à Poses dans l’Eure. 12 d'entre eux répondent de leurs actes, à partir de lundi, devant la Cour d'Assises à Evreux. Le procès devrait durer 2 semaines. 

Un procès fleuve

Du lundi 16 au mardi 31 mars 2015, les jurés de la Cour d’Assises de l’Eure jugeront un commando qui, début 2012, avait attaqué à main armée un camion de cigarettes à Poses (Eure).  

VIDEO : Jean-Marc Pitte et Jean-Luc Drouin présentent un compte-rendu de la 1ère journée de ce procès, avec les interviews de : 
  • Alexis Julia, avocat de Fabrice Boucher
  • Patrick Chabert, avocat de Chemssedin Azzouzi
durée de la vidéo: 01 min 59
Procès des braqueurs d'un camion de cigarettes


Douze membres du gang seront sur le banc des accusés. Plusieurs d’entre-eux, sont des récidivistes et encourent la réclusion criminelle à perpétuité.


VIDEO  France 3 Haute-Normandie :  le point sur les premières heures du procès avec Jean-Marc Pitte en direct dans le JT 12|13 du lundi 16 mars 2015 présenté par Stéphane Gérain
##fr3r_https_disabled##
16/03/2015_proces evreux_jtm


Une attaque violente contre un camion de cigarettes

En janvier 2012, à Poses (Eure) un camion chargé de 19 tonnes de cigarettes, en provenance de Darnétal (Seine-Maritime), est attaqué par un commando d’au moins 4 hommes. Ils sont cagoulés et lourdement armés, notamment de fusils à pompe.
Valeur du butin : un demi-million d’euros.
Les deux livreurs sont immédiatement et violemment neutralisés, puis ligotés. Le buraliste devant chez qui le braquage s’opère, subit le même sort. 

Des "professionnels"

Selon les enquêteurs du GIR (Groupement d’Intervention Régionale) et du SRPJ (service régional de police judiciaire) à qui l'affaire est confiée  « il s’agit là d’un beau braquage et d’une belle équipe bien organisée et particulièrement bien renseignée ».

Le camion est retrouvé, plus tard, vide, sur un chemin de terre, à Méry-sur-Oise (Val-d’Oise). Les empruntes ont été effacées avec de la poudre d’extincteur. Ce qui n’a pas empêché les enquêteurs de retrouver la trace des auteurs. Plus d’une dizaine de personnes impliquées à des degrés divers dans le braquage sont arrêtés en quelques jours.