Cet article date de plus de 5 ans

Des parents ornais ne veulent pas que leur bébé dans le coma soit débranché

Suite à une vaccination, la petite fille de 7 mois est tombée dans le coma. Elle est hospitalisée au CHU d'Angers. Les médecins jugent son cas désespéré et ont décidé de stopper la respiration artificielle ce lundi 22 juin. Les parents ont décidé de saisir la justice.

Ayana, 7 mois est dans le coma depuis le 5 mai dernier. Le corps médical veut arrêter le sytème de respiration artificielle pour lui administrer un traitement. Les parents du bébé s'y oppose
Ayana, 7 mois est dans le coma depuis le 5 mai dernier. Le corps médical veut arrêter le sytème de respiration artificielle pour lui administrer un traitement. Les parents du bébé s'y oppose
"D'après l'IRM et Pet Scan le cerveau est complètement mort et les médecins me disent qu'il n'y a aucun espoir mais je crois toujours à un miracle et j'espère toujours que ma fille puisse s'en sortir", raconte Julie Pitel. Le 5 mai dernier, sa fille âgée de 5 mois et demi, Ayana, est prise de convulsions et d'une forte fièvre, quelques heures après une vaccination.

La maman, résidant à Sées, appelle le Samu. Celui-ci ne se déplace pas, préconisant juste d'administrer à l'enfant du Doliprane. Le médecin qui l'ausculte lendemain constate que la situation est critique. La petite fille est transportée aux urgences pédiatrique du Mans avant d'être admise au CHU d'Angers.

Pour les médecins de l'établissement hospitalier, l'enfant est dans une impasse thérapeutique. Un comité d'experts recommande d'arrêter lundi prochain le système de respiration artificielle et ce afin de pouvoir lui administrer certains traitements contre la douleur. Le corps médical reconnaît que cette intervention est risquée mais la juge nécessaire.

La directrice de la communication du CHU d'Angers a déclaré à nos confrères de Ouest-France que les parents avaient donné leur accord mercredi dernier. Depuis, ils ont changé d'avis et ont saisi la justice en procédure d'urgence. Un expert a été nommé. En attendant ses conclusion, le CHU D'angers a décider de maitenir la ventilation artificielle au bébé.

Reportage de José Guedes et Jean-Pierre Brénuchon
Intervenants:
- Julie Pitel, maman d'Ayana
- Docteur Gérald Boussigault, pédiatre- CHU d'Angers

durée de la vidéo: 01 min 47
Des parents ornais ne veulent pas que leur bébé dans le coma soit débranché


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société faits divers polémique