Cet article date de plus de 6 ans

Afflux de réfugiés : les présidents de région appellent à la mobilisation les maires normands

Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais souhaitent que de nombreux maires fassent le déplacement à Paris le 12 septembre pour proposer une aide à l'arrivée des migrants du Moyen-Orient

Les deux présidents de région socialistes citent l'exemple de Rouen, Cherbourg et Alençon qui sont volontaires pour accueillir des réfugiés. Ils appellent les maires de Normandie à "les rejoindre dans leur démarche".

Le 12 septembre, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve réunira ces maires pour mettre en oeuvre l'aide aux réfugiés.

"Les villes solidaires", un mouvement lancé par le parti socialiste


Ce lundi 7 septembre, le secrétaire du PS, Jean Christophe Cambadélis a déclaré à Sarcelles "si les villes s'engagent, 30 000, on les absorbe sans problème".  Le président Hollande a, lui, avancé le chiffre de 24 000 réfugiés pris en charge par la France lors de sa conférence de presse.

Vendredi dernier, Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais avaient déjà fait un communiqué commun. Ils ont débloqué la somme de 50 000 euros pour des associations qui participent à l'accueil de réfugiés.

Combien de maires répondront à cet appel ?  L'heure est aux baisses de dotation de l'Etat aux communes


Le président Hollande a confirmé ce lundi 7 septembre son souhait que "les collectivités les plus prospères puissent aider les autres", une "justice territoriale". 11 milliards d'économies sont prévues sur 3 ans.

Au-delà des clivages politiques traditionnels, les maires sont divisés sur l'accueil de réfugiés qui nécessitent un soutien dépassant le problème du logement.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique immigration société