Après les masques, faudra-t-il porter des gants pour sortir de chez soi

Dans la lutte contre cet ennemi invisible, le Covid-19, les gants sont comme les masques : une protection qui compte. Faut-il pour autant en porter partout ? Et toute la journée ? Trois conseils à retenir alors que les ensemble "gants et masques" seront très recherchés après le 11 mai.
photo d'illustration- Certains magasins en distribue à l'entrée mais c'est encore rare en France. Et après le 11 mai ?
photo d'illustration- Certains magasins en distribue à l'entrée mais c'est encore rare en France. Et après le 11 mai ? © Cedric JACQUOT/maxppp
Pour vous protéger et faire rempart au Coronavirus, êtes-vous plutôt masque, plutôt gants ou plutôt les deux ?

Alors que les employés de magasins ou officines en portent systématiquement, ce n'est pas la règle pour tout le monde. 
Est-ce comme pour le masque, un signe de pénurie ? Certes, les gants jetables sont également introuvables aujourd'hui dans les pharmacies ou les supermarchés mais ça semble aussi une question d'utilité. Les gants servent à limiter la contamination (sinon pourquoi les médecins, infirmières, dentistes, etc, en porteraient ?) mais demandent une vigilance importante de la part des utilisateurs. 

Savez-vous porter des gants (et les retirer)? On voit ça ensemble.
 
Dans ce cabinet d'imagerie médicale de la région parisienne, on demande aux clients de ne pas venir avec des gants et on explique pourquoi
Dans ce cabinet d'imagerie médicale de la région parisienne, on demande aux clients de ne pas venir avec des gants et on explique pourquoi © ImagerieStemarie

Si vous portez vos gants lors de vos courses et ensuite au laboratoire ou chez le médecin,  vous portez et dissiminez les germes à chaque endroit


Porter des gants n'est pas une armure

Alors qu'on a vu des distributeurs de masques et gants installés partout dans les rues de grandes villes en Pologne, on s'interroge. Faut-il en porter, vraiment ? 
Berlin aussi, depuis quelques jours met des distributeurs à dispositions des allemands, dans la rue.

La question est débattue autant que celle des masques et la réponse est à peu près la même : en porter ne sert à rien et peut même s'avérer dangereux si on ne respecte pas les précautions d'usage. Comme ne pas oublier que vos mains gantées sont souillées et ne pas se gratter le nez, la bouche, les yeux sans réfléchir.

Il faut aussi se souvenir d'une règle : un lieu = une paire de gants.

Ainsi si je rentre au supermarché, les mains gantées, à la sortie j'enlève mes protections. Il faut aussi rappeler qu'il ne sert à rien de "laver ses gants" ou de se laver les mains équipées, c'est inutile ou presque.

A cette condition, le lavage des mains régulièrement dans la journée sera beaucoup plus utile à la lutte contre la propagation de l'épidémie. 


Une méthode pour les retirer proprement


Tout comme les masques, il faut connaître le geste qui évite de se souiller. Avec une main gantée, je tire sur la paume de la main opposée et puis la main découverte va aller retirer l'autre gant en passant dessous, au niveau du poignet.

Si ça n'est pas clair pour vous, regardez la petite vidéo ci-dessous. 
 
L'idée, c'est de ne jamais mettre votre peau en contact avec les parties du gant éventuellement contaminées.
Et dans le doute, il faut rester prudent à chaque geste. 


Prévoir son petit sac poubelle 


Où mettre ses gants après usage? Il faut s'équiper d'un petit sac plastique qui servira de poubelle, tout comme pour les masques. Cela évitera de salir l'intérieur de vos sacs à main ou de vos poches de blouson. Mais attention, ne pas jeter ses gants dans la rue ou n'importe où, par respect pour les autres et pour la planète. Un geste barrière de plus, indispensable. 
 
Il y a eu beaucoup d'abus dès les premières semaines d'épidémie. Des gants gisaient à même le sol ou dans les caddies au supermarché. De nombreuses photos d'internautes ont choqué l'opinion publique. 
 
   
 

Des gants en tissus lavable ?

Alors que les pharmacies ne vendent plus de gants au grand public et que tous sont réquisitionnés pour les soignants, des entreprises de confection se lancent dans la production, comme pour les masques. Ainsi, l'entreprise Agnelle dans la Haute-Vienne, spécialisée dans la couture de gants en cuir de luxe, est déjà  en pleine production d'un modèle en coton lavable.
 
 
L'entreprise de Luxe Agnelle, à Limoges, se lance dans la production de gants, une spécialité maison avec des machines adaptées.  Un gant annoncé comme spécial anti-coronavirus.
L'entreprise de Luxe Agnelle, à Limoges, se lance dans la production de gants, une spécialité maison avec des machines adaptées. Un gant annoncé comme spécial anti-coronavirus. © stephane Lefèvre

"Ce sera un gant en tissu très stretch, très confortable, lavable, tactile pour ne pas avoir à l'enlever pour prendre son téléphone en main", explique sophie Grégoire, de l'entreprise Agnelle à nos confrères de France-Bleu Limousin .

L'entreprise qui travaille pour Hermès produit aussi des masques et prévoit de commercialiser pour le déconfinement des coffrets de luxe composés d'une paire de gants et d'un masque. Le Kit tendance de l'été ?

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société