Attractivité : la Normandie aura sa marque à l’horizon 2017

© Conseil régional de Normandie
© Conseil régional de Normandie

Une agence de l’attractivité de la Normandie verra le jour au printemps 2017, a annoncé jeudi à Rouen, le président UDI de la Région Normandie, Hervé Morin, à l’occasion du lancement d’une démarche de "co-construction avec les forces vives" du territoire.

Par DM aec l'Agence Normande d'Information

L’opération avait pour cadre l’Opéra de Rouen – Normandie, scène régionale qui figure sur la liste des établissements publics ou privés auquel l’exécutif régional aimerait donner une dimension nationale voire internationale.

Faire de la Normandie une marque attractive

Pour Hervé Morin, la réunification marque "la renaissance de l’identité normande. Nous devons tout mettre en œuvre pour faire renaître l’idéal normand et faire en sorte que la Normandie soit une marque connue et reconnue dans le monde entier".

Le meilleur de la Normandie

Alors candidat à la présidence de la nouvelle région, Hervé Morin avait inscrit la création d’une telle agence dans son programme, confiant le projet au maire UDI de Deauville, Philippe Augier. Devant le millier de personnes invitées, chefs d’entreprises ou élus politiques de Normandie, l’heure n’était plus aux propos de campagne électorale, à brosser le tableau d’une Normandie incapable de sortir de la crise, mais bien de parler de tout ce qui s’y fait de mieux. Les Normands doivent combattre leur "grand défaut, souvent des taiseux ", a demandé Agnès Poussier-Winsback, maire (LR) de Fécamp, vice-présidente de la Région en charge de l’attractivité. "La Normandie n’est pas connue pour ce qu’elle est aujourd’hui", a illustré Philippe Augier, revendiquant sa propre histoire professionnelle dans le monde hippique qui a placé Deauville au troisième rang mondial des ventes de chevaux. Quatre témoins – le cardiologue Alain Cribier, la professeure de droit normand Sophie Poirey, le philosophe Michel Onfray, la cheffe d’entreprise Valérie Le Guern-Gilbert – ont vanté les mérites d’une Normandie qui peut « faire l’économie de Paris », selon Michel Onfray. 

Consultation des Normands

Pour l’instant, le projet a le statut de “Mission Attractivité Normandie“. Elle commencera par un "diagnostic" à partir d’un questionnaire ouvert à tous les Normands. Entre octobre et novembre 2016, des groupes de travail, baptisés “Normandie Labs“ valideront le diagnostic et les orientations stratégiques. Entre décembre et janvier 2017, de "grands acteurs du territoire" valideront ce diagnostic. Ces travaux déboucheront sur la création d’une "marque Normandie", à l’instar des “villes Monde“ BeBerlin, IAmsterdam, OnlyLyon… ou plus proche Enjoy Rouen, LH Le Havre… 

Sur le même sujet

Les + Lus