• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Bold Eagle privé de la Triple Couronne

Bold Eagle, fils de Ready Cash, va-t-il remporter ce dimanche le Prix d'Amérique ? / © www.boldeagle.fr
Bold Eagle, fils de Ready Cash, va-t-il remporter ce dimanche le Prix d'Amérique ? / © www.boldeagle.fr

Le trotteur Lionel drivé par le Suédois Orjan Kihlström a remporté dimanche à Vincennes le Grand Prix de Paris, privant le jeune prodige Bold Eagle, piloté par Franck Nivard, de la Triple Couronne. 

Par AFP

Le trotteur Lionel drivé par le Suédois Orjan Kihlström a remporté après une courte lutte dimanche à Vincennes le Grand Prix de Paris, privant le jeune prodige du trot Bold Eagle de la Triple Couronne promise au vainqueur des Prix d'Amérique, de France et de Paris la même année. Coup de Théâtre dans ce Grand Prix de Paris, véritable marathon du trot attelé, couru sur 4.150 mètres, le jeune prodige Bold Eagle, âgé de 5 ans, après avoir donné l'impression de pouvoir l'emporter dans les 500 derniers mètres, n'a pu résister à l'attaque de Lionel, âgé de 6 ans. Bold Eagle ne rejoindra donc pas dans l'histoire Bellino II, le dernier vainqueur de la Triple Couronne il y a... 40 ans (1976).
Très bien parti contrairement à sa course du Prix d'Amérique où il avait été disqualifié, Lionel a trotté dans le groupe de tête quasiment tout le parcours. Dans le dernier tournant, il a débordé puis attaqué Bold Eagle dans la ligne droite pour le dominer avec autorité dans le 300 derniers mètres. Lionel "est formidable. Il a pris sa revanche. Il a très bien couru.

"Je suis content de montrer comme le cheval est bon", a dit Orjan Kihlström. Le principal challenger attendu de Bold Eagle, Timoko, 9 ans, mené par le Suédois Björn Goop, deuxième de Bold Eagle dans le Prix d'Amérique et de France, a fini lui cinquième. A la pointe du combat depuis le départ, il a cédé à l'entrée de la ligne droite, devancé notamment par Tagada Tagada (3e). Avec cette victoire, le cheval Fabrice Souloy, qui succède à Up and Quick au palmarès de ce "marathon" de Vincennes, a rapporté à son propriétaire, Goran Antonsen la somme de 180.000 euros promise au vainqueur.

Sur le même sujet

Les bénévoles des Restos du cœur de Seine-Maritime mobilisés pour la saison d'hiver 2018

Les + Lus