Arnaques au téléphone dans le Calvados : 380 euros de surtaxe en croyant rappeler l'opérateur Orange

C'est devenu un fléau, plusieurs fois par jour, votre téléphone portable (ou fixe) sonne et à l'autre bout des inconnus qui écorchent votre nom mais avec de réels intentions : les gendarmes du Calvados constatent des plaintes pour appels frauduleux, de faux salariés Orange.

C'est souvent mystère et boule de gomme. Comment font-ils pour obtenir notre numéro de téléphone, portable et fixe, alors que nous sommes souvent sur liste rouge. 

Bien évidemment Internet est passé par là. Nos comptes sont hackés, nos informations copiées et partagées. Se tromper d'un chiffre quand on vous demande d'entrer un numéro de portable pour une livraison ,par exemple, est peut-être une sécurité. 

Bref, nos téléphones sont pris d'assaut par des opérateurs peu scrupuleux, rôdés à l'arnaque et qui n'ont rien à voir avec les grandes vitrines de la téléphonie, de la banque ou de l'énergie qu'ils affirment réprésenter. Méfiance devant ces numéros inconnus : "J'en ai marre des appels des démarcheurs je ne réponds même plus quand mon fixe sonne", commente une internaute sur le post Facebook des gendarmes (à découvrir ci-dessous).

Un numéro commençant par 00266

Les gendarmes du Calvados ont enregistré ces dernières semaines un nombre de plaintes intrigantes, tant le mode opératoire est toujours le même. 

La victime reçoit un appel d'une personne se faisant passer pour une conseillère de l'opérateur Orange. Celle-ci lui indique que, suite à des perturbations sur les lignes, elle doit contacter un numéro de téléphone commençant par 00266.

[ALERTE #ESCROQUERIE] ‼️ La Gendarmerie du Calvados connaît depuis le début de l’année une recrudescence des...

Publiée par Gendarmerie du Calvados sur Lundi 22 mars 2021

10 heures de communications surtaxées

Dans cette arnaque la personne à l'autre bout, s'exprime bien et emploie tous les codes du téléconseillers. Au point qu'à l'autre bout, on ne perçoit pas le piège. 

"La victime s'exécute et raccroche au bout d'un moment. Mais elle est de nouveau contactée par la même personne qui lui demande de recontacter un nouveau numéro commençant également par 00266 et de ne surtout pas raccrocher. La victime s'exécute de nouveau et raccroche au bout de 1h30", raconte les gendarmes à propos d'une des plaintes.

Résultat pour la victime : un surplus conséquent viendra sur sa facture d'opérateur qui lui, lui facture l'appel à l'étranger : "Ici c'est 10 heures de communications surtaxées pour un préjudice de 380 euros."

Elle appelait l'Afrique sans le savoir

L'arnaque s'appuyait donc sur un numéro portant l'identifiant international permettant de joindre un numéro au Lesotho, un pays du sud de l'Afrique.

"Mais il peut en être de même avec des numéros surtaxés en France avec les numéros courts, les numéros en 08, etc."

gendarmerie du Calvados

 

Le site de la répression des fraudes vous donne des astuces

Il existe un site pour vous guider à ne pas tomber dans le piège. C'est parfois un faux téléopérateur se faisant passer pour votre banque (encore une fois, on laisse beaucoup d'informations sur internet sans le savoir) qui va profiter du fait que vous êtes vous même au travail et occupé pour vous demander de "juste confirmer par sms le changement de clause qu'il vient de vous proposer, un détail anodin qui est traité par la plateforme nationale car votre banquière est soit-disant occuppée dans un rendez-vous commercial."

"Quand ils parviennent à vous accrocher vous ne savez pas pourquoi à ce moment T vous avez été crédule. C'est le cas de toutes les victimes. Un seul moment de faiblesse suffit. Le mauvais jour, à la mauvaise heure", explique Estelle arnaquée pour un préjudice de 300 euros prélevés sur son compte par tranches de 30 euros, à peine remarquées les premiers mois. "J'ai juste renvoyé ce fichu SMS qu'on me demandait et l'arnaque s'est mise en route. Ma banquière m'a vite confirmé que la BNP n'avait rien à voir avec cette demande. J'ai eu beaucoup de mal à m'en défaire car on me disait que je m'étais engagée par signature électronique avec ce SMS. Qui me parlait? je n'ai jamais su ! mais il y avait aussi des lettres d'huissier avec une société domiciliée dans le 18ème arrondissement de Paris, etc. C'était très bien huilé."

Aussi, la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes rappelle que "seuls certains formats de numéros sont susceptibles d’être surtaxés : les numéros à 10 chiffres commençant par 08, à 4 chiffres commençant par 3 ou 10 ou encore à 6 chiffres commençant par 118."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société