• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Juaye Mondaye, une abbaye ouverte sur le monde

Une de nos équipes vous emmène découvrir l'abbaye de Juaye Mondaye.
Une de nos équipes vous emmène découvrir l'abbaye de Juaye Mondaye.

Tout cette semaine, la rédaction de France 3 Normandie vous emmène découvrir les abbayes de Normandie. Près de Bayeux, celle de Juaye Mondaye abrite une communauté de religieux qui entend rester connectée au monde qui l'entoure.

Par CM et HJ

La Normandie, terre d'abbayes ? Sur la route historique élaborée par l'association Abbayes de Normandie, on en recense au moins une quarantaine. Toute cette semaine, la rédaction de France 3 Normandie vous emmène découvrir certaines d'entre elles, comme celle d'Hambye au coeur de la vallée de la Sienne, dans la Manche, celle du Bec-Helluin dans l'Eure , ou Jumièges, en Seine-Maritime.
 
L'abbaye de Juaye Mondaye a été fondée au XIIIe siècle, dans le Bessin, à quelques kilomètres de Bayeux. Elle abrite depuis 800 ans une communuauté de religieux de l'ordre des premontrés, la seule encore en activité dans la région. Les frères prient, travaillent mais accueillent également de nombreux visiteurs.  La communauté ne vit pas en vase clos mais en ouverture permanente sur le monde qui l'entoure. "Notre mission, ce n'est pas comme les Bénédictines de Fécamp de prier et de travailler toute la journée - on prie et on travaille - mais d'aller dans les paroisses aux alentours de l'abbaye", explique ainsi Frère Julien à des collégiens venus de Fécamp.
 
A la découverte des abbayes de Normandie : Juaye Mondaye
Reportage d'Hélène Jacques, Cyril Duponchel, Olivier Launay, Carole Audouin et Bastien Odolant 

La communuauté a traversé des périodes difficiles lors des guerre de religion mais son l'abbatiale du XVIIIe eme siècle temoigne de la période de splendeur, juste avant que la revolution chasse à nouveau les chanoines. Ceux-ci reviendront occuper les lieux en 1921. Aujourd'hui, 28 frères vivent ici, des chanoines dont le quotidien est toujours inspiré de prières et de la regle de vie de Saint-Augustin axée sur la charité et l'entraide fraternelle.
 

Parmi les milliers de visiteurs accueillis chaque année, nombreux sont ceux qui viennent passer une retraite, faire une parenthèse dans leur vie. "Ce qu'on recherche dans cette hotellerie monastique c'est que les gens qui viennent puissent partager quelque chose avec nous, on n'est pas là pour faire du tourisme, l'idée c'est que les gens puissent venir vivre quelque chose, ça veut dire être présent avec la communauté, être présent aux offices, rencontrer la communauté par un frère ou par une conférence, faire en sorte qu'ils puissent venir se poser dans un monde qui est compliqué parfois", explique  Frère Mathieu, en charge de la société, des travaux et du magsin de l'abbaye.

 

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus