Le photojournaliste Manoocher Deghati présidera le 28e Prix Bayeux

La 28e édition du Prix Bayeux Calvados des correspondants de guerre aura lieu du 4 au 10 octobre prochains. C'est le photojournaliste franco-iranien Manoocher Deghati qui en présidera le jury.

Le photographe franco-iranien Manoocher Deghati présidera la 28e édition du Prix Bayeux Calvados
Le photographe franco-iranien Manoocher Deghati présidera la 28e édition du Prix Bayeux Calvados © Raymond ROIG / AFP

Malgré la pandémie, le Prix Bayeux Calvados avait bel et bien tenu sa 27e édition en 2020. Et il en sera de même cette année avec un rendez-vous fixé en octobre prochain, du 4 au 10. Les organisateurs ont lancé cette semaine l'appel à candidature aux reporters couvrant les conflits sur toute la planète. Radio, photo, télévision, prese écrite, les journalistes ont jusqu'au 7 juin pour adresser leurs reportages, réalisés entre le 1er juin 2020 et le 31 mai 2021.

Après la plume, place à l'image. Pour succéder à Ed Vulliamy, journaliste du quotidien britannique The Guardian, c'est le photographe franco-iranien Manoocher Deghati qui a été choisi pour présider le jury, un jury qui distinguera en octobre prochain les reportages soumis dans les différentes catégories.

Âgé de 67 ans, le reporter, en retrait des zones de conflit depuis quelques années, a exercé son métier durant plus de 45 ans, une longue carrière, débutée durant la révolution iranienne, durant laquelle il "a couvert plus de 40 guerres ou révolutions et a voyagé dans plus de 100 pays", indiquent les organisateurs du Prix Bayeux des correspondants de guerre.
    
Après avoir été emprisonné, battu et menacé dans son pays natal, il s'exile en 1985. Manoocher Deghati travaille longtemps pour l'AFP puis pour AP. Il a aussi publié des reportages dans Time, Life,  Newsweek, Paris-Match,  GEO et NationalGeographic Magazine. Grièvement blessé à plusieurs reprises lors de sa carrière, il a reçu le World Press en 1984 dans la catégorie actualité. 

Exposition "Des traces d'humanité"

Outre les reportages présentés au jury, la 28e édition du Prix Bayeux présentera comme chaque année au public plusieurs expositions. L'un des temps fort cette année sera l'exposition "Des traces d'humanité" des journalistes Rémy Ourdan et Damir Sagolj, une exposition multimédia à l'Hôtel du Doyen, inspirée d'une série d'articles publiés en 2019 dans le quotidien Le Monde sur les juifs de Sarajevo.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix bayeux-calvados culture photographie art