Mouvement des routiers contre la réforme du travail : le point en Normandie

© Valentine Pasquesoone FranceInfo:
© Valentine Pasquesoone FranceInfo:

Les routiers ont entamé leur bras de fer avec le gouvernement tôt ce lundi. De nombreuses actions sont menées en régions. A Caen l'opération escargot débutée sur le périphérique a pris fin suite à l'intervention de la Préfecture. Le point en Normandie : 

Par AFP/L.A.

Des blocages stratégiques en Normandie

A Rouen et Caen, les routiers ont entamé ce lundi matin leurs actions contre la loi travail. A Caen, une "opération escargot" a été menée sur la rocade par "une quarantaine de véhicules" légers d'après la CGT, moitié moins selon la préfecture. La police a ensuite mis fin à une tentative de barrage filtrant devant un centre routier, la pluie rendant dangereuse toute entrave à la circulation.


Environ "50 personnes" se sont aussi rassemblées devant un terminal pétrolier à Grand-Quevilly, près de Rouen, d'après la CGT. La mobilisation est "à la hauteur de nos attentes", a déclaré Jérôme Vérité de la CGT-Transports, depuis le port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) où une cinquantaine de manifestants étaient présents.

Suivre les répercutions du mouvement des routiers sur la circulation en Normandie grâce à notre carte du trafic routier en temps réel :




Pourquoi ce mouvement de grève des routiers ? 

Transports routiers : les raisons de la grève reconductible

Les syndicats gardent le secret sur les actions de ce jour de grève. Blocages ou opérations escargots ?En Seine-Maritime et dans l'Eure, les conducteurs se souviennent encore des blocages et de la pénurie d'essence de mai 2016. Les conducteurs routiers redoutent les effets de la réforme du code du travail.


Les conducteurs routiers redoutent les effets de la réforme du code du travail. Ils sont depuis des années en première ligne pour constater les dérives de la concurrence, les pressions sur les horaires, les tâches à accomplir (conduite, déchargement). Les routiers CGT et FO ont appelé à une grève reconductible contre la réforme du travail qui risque, selon elles, d'affaiblir les protections des salariés et de diminuer leur rémunération.

Ils ont également exprimé des inquiétudes quant à la révision de la directive européenne sur le détachement. Des revendications salariales sont aussi exprimées, notamment de la part des conducteurs de matière dangereuse.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus