Agression à Ouistreham : le torchon brûle entre le Préfet et Romain Bail sur le dossier des migrants

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La préfecture du calvados s'insurge des propos tenus par Romain Bail alors que celui-ci critique l'inaction de l'Etat face au dossier des migrants à Ouistreham, après l'agression d'une fillette qui a déclenché la polémique. L'Etat affirme agir sur le terrain.

Par Alexandra Huctin

"Les propos tenus dans le point presse de ce jour du maire de Ouistreham ne correspondent absolument pas à la réalité de l’action de l’Etat sur ce territoire, affirme le Préfet dans un communiqué envoyé quelques heures après la conférence de Romain Bail ce 13 septembre, dénonçant l'agression d'une fillette de 11 ans et l'implication d'un migrant mineur alcoolisé dans ce dossier.

Dans l'entretien que nous avons publié, Romain Bail accuse l'Etat de ne plus remplir son rôle. 

La préfecture répond :

"Conformément aux consignes données par le préfet du Calvados, les services de l’Etat, et les militaires de la gendarmerie en premier lieu aidés par les fonctionnaires de la douane, sont engagés, de jour comme de nuit, pour préserver l’ordre public et la sécurité, tant dans l’intérêt de la population de Ouistreham que pour les migrants eux-mêmes, qui risquent leur vie en tentant de passer clandestinement au Royaume-Uni. Ainsi, les effectifs de la brigade de gendarmerie de Ouistreham ont été renforcés et le territoire bénéficie du soutien de l’ensemble du groupement de gendarmerie départementale du Calvados.
A cette action opérationnelle quotidienne, qui vise notamment à empêcher les passages irréguliers par les ferrys, à éviter la formation de campement sur le territoire de la commune et à assurer la tranquillité publique, s’ajoute des actions de fond (...) 
Enfin, le préfet du Calvados travaille en pleine transparence et collaboration avec le
Procureur de la République de Caen afin que l’ensemble des moyens de l’Etat puisse être mis aux
services de la lutte contre les filières mafieuses qui exploitent la vulnérabilité des migrants."



A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne