Acibois : l'entreprise de menuiserie sauvée par la Région ?

Acibois : l'entreprise de menuiserie sauvée par la Région ? / © France Televisions
Acibois : l'entreprise de menuiserie sauvée par la Région ? / © France Televisions

Les 40 salariés d'Acibois, une menuiserie située à Mouen, sont passés par tous les états ce mercredi 12 février. L'entreprise devait fermer ses portes sur décision du tribunal de commerce, mais la Région a annoncé dans l'après-midi un plan de sauvetage permettant une reprise.

 

Par G.Louis /L.A.

[Mise à jour du 14 fevrier] : le délai officiel des dépôts d'offre de reprise pour la société Acibois était fixé à 16 heures ce vendredi 14 février 2020 par le tribunal de commerce de Caen.

Le groupe Millet a bien redeposé son offre et reste le seul candidat à la reprise, nous a confirmé le PDG d'Acibois, Harold Stettler. Le projet propose de reprendre 36 salariés sur 39. Le tribunal rendra sa décision sur cette offre le 4 mars prochain.
 

Une reprise possible ?

Le patron d'Acibois espérait un miracle ce matin. Il est peut être en train de se réaliser ce soir.

L'annonce du président de la Région lors d'une conférence de presse sonne comme un véritable coup de théâtre : 

La Shéma (société d’économie mixte de dimension régionale) va reprendre le bâtiment industriel, soutenu par la région, (ce) qui va permettre ainsi de faire une location qui permette la reprise par le groupe Millet
Hervé Morin

Ce matin, les 40  salariés rangeaient l'atelier avant une fermeture qu'ils croyaient définitive, actée par le tribunal de commerce la semaine passée. La chance s'appelle donc toujours "groupe Millet". Cette entreprise de menuiserie basée dans les Deux-Sèvres veut reprendre Acibois, victime de la crise du batiment en 2013.

L'entreprise normande sort de 27 mois d'observation suivis de 3 mois en liquidation. Le personnel, qui a travaillé jusqu'au bout misait donc tout sur ce repreneur. L'offre n'a pas eu le temps d'aller jusqu'au bout, à cause des crédits bailleurs. La Banque Publique d'investissement, la BPI, refusait l'offre de reprise des batiments. c'est donc la Région qui va se substituer à cette banque.

Le projet de reprise pourrait tenir si la Région devient propriétaire et loue les locaux au repreneur. 

Un délai d'un mois a été demandé au tribunal pour monter ce projet immobilier. Il doit statuer ce mercredi soir.
Le tribunal de Commerce pourrait alors étudier l'offre de reprise du groupe Millet et sauver ainsi Acibois et ses emplois. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus