Les archives départementales du Calvados ont réceptionné ce mercredi les archives iconographiques de la Société Métallurgique de Normandie. Elles étaient jusqu'à présent entreprosées sur le site d'Arcelor Mittal à Florange. Le public pourra les consulter à la fin de l'année.

Le camion est arrivé de Florange ce mercredi en début d'après-midi aux archives départementales du Calvados. A l'intérieur une quinzaine de palettes de 8 à 12 cartons chacune. A l'intérieur des centaines de documents retraçant près de 70 ans d'histoire industrielle, celle de la Société Métallurgique de Normandie. Aux plus belles heures, cette entreprise située à Colombelles, dans l'agglomération caennaise, employait 6700 ouvriers et faisait vivre entre 25 et 30 000 personnes.

Interviewé par Jan-Lou Janier, Gérard Prokop nous raconte la vie sous la SMN, à la grande époque du paternalisme industriel.

Cette histoire s'est achevée dans la douleur le 5 novembre 1993. Aujourd'hui, à Colombelles, il ne reste plus du site sidérurgique que l'ancienne tour réfrigérante. Il reste également des archives. Les archives départementales du Calvados en détenait déjà une partie, des documents papiers. Mais il restait encore une mémoire iconographique (photographies, cartes mais aussi vidéos) qui restait entreposée à Floranges, sur le site d'Usinor Sacilor (désormais Arcelor Mittal), l'ancien propriétaire de la SMN.

En novembre dernier, un contrat a été passé entre Arcelor Mittal et les archives du Calavdos pour que ces dernières puissent récupérer ces précieux documents. Un long travail d'inventaire va débuter à Caen et prendra plusieurs mois. L'objectif: rendre disponibles ces documents en salle de lecture à la fin de l'année.

Le reportage de Thierry Cléon et Charles Bézard :
©France 3 Normandie

intervenants : Julie Deslondes, directrice des Archives départementales du Calvados, et Hélène Bonnamy, responsable des archives privées)