Bientôt des écrans géants à Caen comme à New-York ? Des militants veulent interdire la pub

Ce lundi 1ᵉʳ avril, des militants du groupe Extinction Rebellion ont mené une action anti-pub. Leur but : alerter sur les conséquences d'une augmentation des publicités lumineuses envisagée par la ville.

Ce n'est pas leur coup d'essai. Les militants d'Extinction Rebellion, à Caen, sont des habitués de l'"arrachage" de publicité. Quelques jours avant Noël dernier, ils avaient déjà enlevé plusieurs affiches publicitaires installées dans les abris de bus ou en plein centre-ville. À la place, ils avaient glissé un petit billet, imprimé par leurs soins, et frappé du slogan : stop pub.

Un moyen pour les militants d'inciter les passants à réfléchir à la surconsommation.

La publicité dans l'espace public crée artificiellement des pulsions de consommation inutiles et favorise la surconsommation.

Les militants d'Extinction Rebellion Caen

Ce lundi 1ᵉʳ avril, les militants ont à nouveau affiché leurs convictions. Ils dénoncent ainsi le projet de nouveau Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) qui devrait être voté cet été à Caen-la Mer.

Dans un communiqué envoyé à notre rédaction, ils s'expliquent :

"Ce projet prévoit l'augmentation du nombre et de la taille des publicités lumineuses dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et de sobriété énergétique. Il permettra l'installation d'affichages publicitaires lumineux dans toutes les zones, y compris patrimoniales. Il permettra également l'affichage publicitaire de panneaux lumineux jusqu'à 10.5m² et jusqu'à 6m² pour les publicités numériques sur les axes principaux de la ville de Caen telles que nous pouvons les trouver auprès des zones commerciales."

Pour accompagner leur action, ils ont décidé d'envoyer une lettre au maire de Caen :

"Nous demandons aux élus de la communauté urbaine de Caen de faire évoluer le projet de RLPi dans le sens d'une interdiction totale de la publicité commerciale et à la mise en place de points fixes pour la publicité associative, culturelle et institutionnelle."

Déjà engagé depuis 2020 dans des actions anti-pub, le collectif espère l'interdiction totale de la publicité dans tous les espaces publics de la ville de Caen.

D'autres villes comme Nantes ont déjà fait le choix de supprimer des espaces publicitaires. À Grenoble, l'équipe municipale se targuait en 2015 d'avoir interdit l’affichage commercial dans la ville, même si des panneaux numériques subsistent.