Vélo à Caen : une deuxième chance avec le déconfinement

Le déconfinement sera-t-il l'occasion de redécouvrir la ville en deux roues ? L'intérêt serait à la fois sanitaire, écologique, sociétal. L'écologiste Rudy L'Orphelin portera cette proposition au prochain conseil municipal. L'occasion de faire le point sur la place donnée aux cyclistes à Caen.

© France 3 Normandie
La ville de Caen et avec elle toute l'agglomération saura-t-elle faire le pari d'une ouverture plus large aux cyclistes lors du déconfinement ? La question pourrait paraître anecdotique mais elle ne l'est pas. De nombreuses villes font déjà le pari d'inciter les citoyens à utiliser leur vélo lors du déconfinement, pour une nouvelle pratique de leur espace urbain : Chambéry, Montpellier et Rouen ont décidé d'ouvrir de plus grands axes cyclables sécurisés en coeur de ville.

Ce qui retient beaucoup de gens de prendre leur vélo en ville, c'est la peur des voitures

Christine Corbin, la présidente des Dérailleurs, association pour la promotion du vélo dans le Calvados, porte le dossier depuis longtemps. Pour elle, le déconfinement peut être une véritable opportunité de santé publique et d'aménagement urbain.

Le vélo est moyen de transport écologique. On a tous à y gagner. Nous avons découvert, avec le confinement, des villes respirables, ce serait vraiment bien de réussir à diminuer le nombre de voitures en centre ville.

Avec le déconfinement, le retour en force des voitures en ville est plus que probable avec en filigrane, la peur de prendre des transports urbains bondés. Le vélo serait alors un moyen de transport sécurisé puisqu'il implique une distance de sécurité entre usagers.

Depuis le début du confinement, je  n'ai pas pris ma voiture. Je fais tout dans un rayon restreint mais sûr avec des pistes cyclables et ça me fait faire de l'exercice.

Jeanne est une habituée du vélo qu'elle pratique toute l'année. Cependant, en tant que cycliste caennaise elle n'est pas toujours contente du manque de lisibilité des pistes cyclables, et du respect par les automobilistes de ces espaces réservés. Elle aimerait bien que Caen soit plus attentive à l'aménagement de son espace urbain partagé.

 


"Si l'on veut gagner le pari d'une ville cyclable, il faut inciter les nouveaux cyclistes à découvrir leur ville avec des pistes et des couloirs bien marqués, dédiés et séparés de la circulation des voitures". Christine Corbin et les Dérailleurs ont listé (voir encadré plus bas) les grands axes de circulation qui pourraient être modifiés lors du déconfinement. Marquage au sol ou plots de sécurité pourraient au moins temporairement faire une plus large place aux deux roues.
" C'est un travail que nous avons fait en concertation avec le groupe des élus écologistes mais aussi avec les élus de terrain : Nicolas Joyau, adjoint au maire de Caen pour le Développement Durable et Julien Milcent du service de la voirie de Caen La Mer."

 


Au Conseil Municipal extraordinaire du 7 Mai, il sera question des conditions du déconfinement à Caen. Rudy l'Orphelin a déjà annoncé qu'il défendrait avec son groupe Europe Ecologie Les Verts Caen d'un aménagement plus large de l'espace urbain dédié pour le vélo.


Caen saura-t-elle saisir cette opportunité écologique et sanitaire ? Pour la FUB ( Fédération des Usagers de la Bicyclette) la ville de Caen se place à la 3ème place des villes de plus de 100 000 habitants qui inscrivent dans leur territoire des efforts en faveur des vélos. Cette 3ème place honorable ne révélait pas une excellence mais plutôt la marque d'un peu mieux faire.... 

Si les changements provisoires sont adoptés à l'usage peut être pourront ils être pérennisés. Ce serait un grand pas pour la pratique du vélo à Caen

Christine Corbin a envie d'y croire. "La décision devra être prise rapidement et expliquée clairement avant que cyclistes et voitures ne soient lâchés sur les roues du déconfinement. Les nouveaux cyclistes appréhendront leur ville diffèremment et quand ils reprendront, épisodiquement leur voiture ils seront plus attentifs à la fragilité des deux roues dans l'espace publique."

La pratique du vélo dans l'espace urbain n'est pas une question anodine. Elle touche à la santé, à la sécurité, à l'aménagement urbain. Bref, au mieux vivre ensemble. 


NB: Pour ceux qui veulent aller plus loin sur le sujet  du vélo dans l'Espace Public on ne peut que reconnander la lecture de l'article du Monde Diplomatique consacré en Février à Copenhague, la capitale du vélo urbain.

Les rues et carrefours qui pourraient être élargis et accueillir des cyclistes à Caen
Et voici l'inventaire des pistes cyclables provisoires que l'association des Dérailleurs souhaiterait voir réaliser :
- La route d'Harcourt
-L'avenue Général de Gaulle entre Centre Baclesse et Lébisey
-L'avenue Georges Clémenceau
-Les Boulevards Dunois-Richemond et Jean Moulin
-Un élargissement de la bande cyclable Boulevard Leroy/Lyautey
-L'avenue Jean Vilar entre Ifs et Caen
-L'avenue Henri Chéron 
- Rue Emile Zola à Mondeville puis continuité de l'avenue de Rouen par la rue d'Auge à Caen
-Mise en sens unique des rues de Bayeux et Caponière, l'une montante, l'autre descendante, pour dégager une double voie cyclable
-Rue de Falaise : surtout tronçon sud, en partie supprimé.
Il serait important de créer un grand axe de la rue de la gare à l'avenue du 6 juin avec la possibilité aussi de mettre en double sens cyclable la rue Gémare puis la rue Chanoine X. de Saint Paul et d'aménager la rue Bosnières.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société vélo économie transports urbanisme aménagement du territoire environnement