• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Comme le chanteur Stromae, ce Normand est une victime du Lariam

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le Lariam, un médicament préventif contre le paludisme, peut engendrer de graves effets secondaires. Le chanteur Stromae en est victime, tout comme Grégory Yvon qui habite dans le Calvados.

Par Nicolas Corbard

Il avait 12 ans quand il a pris du Lariam. En 1993, Grégory Yvon partait en voyage en Afrique avec sa mère : « J’ai pris du Lariam juste avant d’aller au Kenya. Et c’est quelques semaines après que le cauchemar a commencé ».

Comme la Dépakine ou le Médiator, le Lariam va-t-il être à l’origine d’un nouveau scandale sanitaire ? Le chanteur Stromae en a dénoncé les effets. En 2015, il a dû en prendre en prévention, juste avant sa tournée en Afrique. Problème : très rapidement le chanteur a dû s’arrêter car il a souffert de graves problèmes de santé.
 

« Vous passez pour un fou »


Troubles du comportements, hallucinations, violentes crises d’angoisse…les effets secondaires du Lariam sont nombreux et touchent des milliers de personnes dans le monde.

Grégory Yvon n’a, comme beaucoup, souvent pas été pris au sérieux par les médecins, qui y voyaient les symptômes de la dépression : 
 

« En France, c’est tabou lorsqu’un médicament engendre des séquelles neuropsychiques. Parler de ses sentiments, de perceptions de la réalité, de choses assez complexes…vous passez pour un fou »


Le Lariam est toujours en vente mais de nombreux pharmaciens ne le recommandent pas à leurs clients.


Reportage de Rémi Mauger et Cyril Duponchel :

 

Intervenants : Grégory Yvon, victime du Lariam / Thomas Proux, vice-président Conseil régional

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus