Coronavirus : après la préfecture de l'Eure, celle du Calvados interdit les rassemblements festifs à caractère musical

La préfecture du Calvados a dévoilé samedi 25 juillet un arrêté interdisant les rassemblements festifs (tecknival, rave, free-party). Elle espère ralentir la circulation du virus.
 

Archive : les fanfares à Jazz sous les pommiers en 2017
Archive : les fanfares à Jazz sous les pommiers en 2017 © Stéphanie Lemaire
La décision est tombée samedi. Jusqu’au 31 août, ce que la préfecture qualifie de "rassemblements festifs à caractère musical" seront passibles de sanctions. En effet, peu importe le nombre de participants, les événements type tecknival, rave et free-party sont interdits par un arrêté préfectoral.

 
 

Compte-tenu d’une accélération de la circulation du virus, de l’existence de clusters dans le département et du fort risque de brassage lié à de telles manifestations, ces rassemblements sont désormais interdits pour la sécurité de tous.

Préfecture du Calvados



Dans un communiqué de presse, la préfecture précise qu’en cas d’infraction le matériel de sonorisation sera saisi. Les événements constatés et non déclarés donneront quant à eux lieu à un signalement pour mise en danger de la vie d’autrui et ouvriront la voie à des poursuites pénales à l’encontre des organisateurs.

Ainsi, la préfecture du Calvados a emboité le pas de la préfecture de l'Eure qui avait émis cette interdiction la veille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société musique culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter