Dans les coulisses de la fabrication du journal télévisé de France 3 Normandie

Le journal télévisé reste un élément phare du petit écran. Mais comment est-il créé ? Nous nous sommes rendus dans les locaux de France 3 Normandie, en immersion. Reportage :

Dans les coulisses de la fabrication du JT de France 3 Normandie
Dans les coulisses de la fabrication du JT de France 3 Normandie
Rue Fred Scamaroni à Caen, il est 9 heures et tout le monde se prépare pour le journal régional, durant la conférence de rédaction. La rédactrice en chef, ses adjoints, les scriptes, le chef technique et d'édition, les documentalistes et les journalistes sont réunis. Leur objectif ?  Sélectionner les reportages qui seront diffusés.
"Vous avez vu des choses dans l'actu ? " demande la rédactrice en chef. S'ensuivent alors de nombreux débats sur l'actualité proposée. Les sujets sont choisis par degré d'importance : " Il y a des sujets qui s'imposent ". Par exemple, durant l'affaire Lubrizol , certains d'entre eux ont été reporté au profit des plus essentiels.

Une question de temps !

De 9h à 9h30 a lieu la conférence de rédaction. Pour que le journal soit prêt à temps, aucune seconde n'est laissée au hasard. "Le gros problème de l'info en région à France 3, c'est le temps " avoue Laurent Marvyle, présentateur du JT.

En effet, il faut que le journal régional se finisse au même moment que celui des autres régions. Il est impératif de laisser l'antenne au journal national à l'heure dite. Pour cela les scriptes gèrent la durée des reportages, le temps de parole du présentateur et font en sorte que le journal se finisse au moment prévu : " le moins on a d'inconnus, le mieux on se porte " affirme une scripte.

H-2 avant le JT : nouvelle conférence

Il est 10 heures et une nouvelle conférence s'impose. À comité réduit, les personnes gérant le journal télévisé, sélectionnent les reportages et leur ordre de passage. "Ensuite on a le feuilleton" indique la scripte. Malgré l'ordre de passage établi, des actualités récentes peuvent le bouleverser, " on ne sait jamais, un nouveau Lubrizol et ça recommence".

H-1, l'heure des derniers préparatifs

Le journal commence déjà dans une heure et la préparation n'est pas encore terminée. De son côté, le présentateur affine ses lancements avant de se rendre au maquillage. Après ça, Laurent Marvyle se dirige enfin vers le plateau. Quelques instants avant le lancement du JT, le rédacteur en chef lui annonce un changement soudain : « tu vires les restrictions d'eau dans l'Orne ».

Le moment clé

En régie et en plateau, tout s'accélère, mais sans pression.  « 10 secondes, plateau » indique la régie au présentateur. L'équipe de France 3 a su faire preuve de professionnalisme face aux changements soudains.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
semaine de la presse et des médias à la maison économie médias