Comment le smartphone impacte-t-il les relations d'amitié chez les jeunes ?

Aujourd’hui, notre téléphone ne nous quitte plus. Au travail, dans les transports, à la maison jusque dans notre lit : il nous permet d'entrevoir le monde à travers un écran, de nous occuper à chaque instant, d'être en contact permanent avec nos proches. Mais influence-t-il nos amitiés ?

Quelle place joue le smartphone dans les relations d'amitié chez les jeunes ?
Quelle place joue le smartphone dans les relations d'amitié chez les jeunes ? © BELPRESS/MAXPPP

Quelle influence le smartphone peut-il avoir dans nos relations amicales ?

Si le téléphone peut être nocif d'un point de vue médical, par une exposition prolongée à la lumière bleue des smartphones, qu'en est-il pour les relations amicales ? Nous sommes allés à l'université de Caen pour rencontrer le sociologue Vassili Rivron et lui poser la question. Pour cet enseignant-chercheur, le téléphone n’est pas forcément nocif, mais il peut-être addictif . Le sociologue insiste sur le fait que le téléphone doit rester un outil, qu'il ne faut pas oublier qu'on en fait ce que l'on veut.
 

Pour Marie Renouard, enseignante de philosophie et psychanalyste, l'amitié ne se crée pas derrière un écran mais en face à face. En effet, il est plus difficile de comprendre ou de connaître l'intention de la personne à travers un message car il nous manque l'intonation et les mimiques faciales. Ainsi, le sens du message peut parfois être déformé ou mal interprété.
Par exemple : « je t'aime pas ! » dans un contexte de taquinerie entre amis, n'aura pas la même signification que dans un contexte d’énervement.

Selon la philosophe, le téléphone peut également avoir des conséquences nocives sur l'amitié, car on a tendance à dire des choses à travers notre écran que l'on n'oserait pas dire en face. Cet outil peut donc, soit résoudre, soit dans le cas contraire enclencher une dispute.


Le téléphone portable n'a pas que des points négatifs...

Même si cela peut parfois paraître incompréhensible pour les adultes, les adolescents apprécient d'être en contact permanent avec leurs amis. Cela leur permet la création de liens plus forts et privilégiés.

Le temps de l'utilisation du smartphone à fortement augmenté depuis l’apparition de cet outil. Et ça ne leur pose aucun problème, par exemple, de s’appeler à toutes les heures du jour et de la nuit. Le téléphone permet aussi de communiquer avec des personnes habitant loin ou que l'on ne peut plus voir physiquement. Par exemple, après un déménagement, on peut continuer à parler aux personnes qu'on a quittées.

J'avais 12 ans quand j'ai déménagé. C'était mes amies d'enfance, je leur parle encore de temps en temps, même si l'une d'elles habite aujourd’hui à plus de 600 km
Siloé 14 ans


On observe que, de plus en plus, les réseaux sociaux sont devenus un moyen de rencontrer de nouvelles personnes. On se crée ainsi des amitiés dites "virtuelles" et l'on communique avec des personnes que l'on a jamais rencontrées physiquement.

"J'ai rencontré une personne que j'ai ensuite vu ''dans la vraie vie'' et je me suis alors dit que, croisée dans la rue, cette personne m'aurait intimidée, explique une élève de Seconde, "je pense que la rencontre virtuelle permet aussi de dépasser les préjugés physiques".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
semaine de la presse et des médias à la maison société économie médias