Covid 19: renforcement des mesures sanitaires autour du château de Caen

Le port du masque était déjà obligatoire dans l'hyper centre de la ville de Caen. Malgré cela, le virus continue de se propager. La préfecture du Calvados a décidé de l'imposer également dans et autour du château ducal. La ville interdit de son coté l'accès aux pelouses des remparts.

Photo d'illustration-Archives château de Caen
Photo d'illustration-Archives château de Caen © Olivier Boitet/Maxppp
Le Château de Caen hisse le pont-levis. Devant la propagation accélérée du virus, la préfecture du Calvados vient de prendre un arrété rendant obligatoire le port du masque pour les personnes âgées de onze ans et plus, aux abords et dans l'enceinte du Château ducal, ainsi qu'en proximité de la gare.
 

Les pelouses du château interdites

De son côté, la Ville de Caen a pris un autre arrété "interdisant l'accès aux pelouses et plantations situées à l'intérieur et à l'exterieur des remparts du Château de 18h à 6h00 jusqu'au 31 décembre 2020." (Article1 de l'arrêté du 18/09/2020)

La zone concernée est très populaire et appréciée des jeunes caennais. On y retrouve notamment, en fin de journée, les étudiants.  Ces derniers fréquentent particulièrement le jeudi soir les bars voisins de la rue Ecuyère.
 
En rouge, port du masque obligatoire à Caen
En rouge, port du masque obligatoire à Caen © VilledeCaen


Avec la météo estivale de ces derniers jours, les pelouses du château ont été prises d'assaut par des centaines de jeunes qui se sont regroupés aux pieds des remparts, sans respecter les règles de distanciations physiques. Une situation propice à la propagation du virus et à l'apparition de clusters que les autoritées locales veulent absolument éviter.

Des centaines de kilos de déchets 

Pelouses et incivilités sur les pelouses du château de Caen


Depuis des mois, ces rassemblements ont aussi des conséquences sur l'environnement. Les services de la voirie de Caen la Mer ramassent chaque semaine des quantités énormes de déchets aux pieds des remparts.
 
Des masques mais aussi des bouteilles en plastique et des mégots de cigarettes sont régulièrement abandonnés. Ces incivilités coûtent, chaque année, un million d'euros à la communauté d'agglomération caennaise.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société