COVID : Trois jours après son passage en Zone Rouge, Caen prend des mesures qui visent "les jeunes"

Le maire de Caen et la Préfecture du Calvados veulent "dédensifier" les endroit clos et visent les bars mais pas seulement. Objectif : réduire  la circulation du virus et éviter les fermetures ou le reconfinement qui se profilent. Caen est rouge foncé.

Philippe Court, le préfet du Calvados a appelé, lors de la conférence de presse, à la responsabilité de chacun pour que la vie sociale puisse continuer.
Philippe Court, le préfet du Calvados a appelé, lors de la conférence de presse, à la responsabilité de chacun pour que la vie sociale puisse continuer. © Jean-Michel Guillaud/France Télévisions
Alors que l'ARS Normandie publiait ce mercredi 23 septembre son rapport bi-hebdomadaire, les nouvelles ne sont pas bonnes pour la Normandie.
"Le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants, atteint désormais 71. Il dépasse largement la valeur de 50, considérée comme le seuil d’alerte, ce qui témoigne d’une circulation virale de plus en plus importante (le 18/09, il était de 58,25). Les grandes agglomérations concentrent la majeure partie des cas et dépassent pour les plus importantes l’incidence de 100."

A Caen La Mer, ce taux d'incidence est désormais de 108, de 130 chez les jeunes et de 60 ailleurs dans le département (seuil d'alerte à 50).

Dans le Calvados, entre le 12 et 18 septembre, "9178 patients ont été testés dont 421 positifs", précisent les autorités sanitaires.

La population la plus touchée reste la catégorie d'âge entre 20 et 30 ans.
Aussi, 3 jours après le passage du Calvados en zone rouge pour la circulation active du Virus, et ce trois semaines après le département voisin de la Seine-Maritime, les mesures de précaution sont renforcées. 
La seule interdiction des pelouses autour du château et le port du masque obligatoire dans le centre-ville ne suffisent plus.
   

Les bars vont devoir réduire leur jauge d'1/3 et fermer plus tôt

 A Caen, Joël Bruneau est donc venu dire qu'il faut trouver un équilibre entre vie sociale et mesures restrictives. 
"Dans les bars il faut que le nombre de personnes soit affiché à l'extérieur et la jauge réduite d'un tiers", a précisé le maire. Pour cela, les patrons de bars doivent rester vigilants quand le service est fait avec des consommations prises debout, la proximité y est plus grande.

Le port du masque est obligatoire quand on se déplace dans le bar.

Il y a quelques temps, le préfet du Calvados avait rappelé à l'ordre les patrons de bars et leur clientèle dans les rues Ecuyère et Arcisse de Caumont, dans l'hyper-centre de Caen. 

La population étudiante est donc  particulièrement visée avec une fermeture à 23 H, le jeudi soir : soir de fête traditionnel pour arroser la fin des cours, avant le week-end.

Désormais les établissements de licence III et IV fermeront à 23H ce jour là. Ce qui n'empêchera peut-être pas la fête de continuer dehors mais la police municpale va veiller au grain.  

Un appel au respect des mesures

Sur un ton très solennel, le préfet du Calvados, Philippe Court, appelle la population et les patrons de bars à la vigilance et à la responsabilité afin de "préserver la vie sociale et d'éviter à avoir des mesures plus restrictives à prendre."

Ce n'est donc qu'une étape, l'évolution de la situation sanitaire sera déterminante pour les semaines à venir. 
Ces mesures sont applicables jusqu'au 1er novembre 2020, et seront réajustées selon l'évolution de l'épidémie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société