Des motards normands soutiennent une élève victime de harcèlement au collège

Publié le
Écrit par Lucie Caillieret
Devant le collège Dunois de Caen, c'est une escorte d'une vingtaine de motards qui attendait Lilou, victime de harcèlement scolaire, pour la ramener à son domicile.
Devant le collège Dunois de Caen, c'est une escorte d'une vingtaine de motards qui attendait Lilou, victime de harcèlement scolaire, pour la ramener à son domicile. © France télévisions

Vendredi, 25 motards se sont déplacés devant le collège Dunois, à Caen. Objectif de leur présence : lutter contre le harcèlement scolaire et venir en aide à Lilou, une élève de sixième qui en est victime depuis la rentrée.

Plus d’une vingtaine de motos alignées devant la sortie du collège Dunois, à Caen : la scène a de quoi surprendre. Vendredi après-midi, après la fin des cours, 25 motards sont venus chercher Lilou, une élève en classe de sixième et victime de harcèlement scolaire.

Sur les blousons de cuir de certains bikers, une inscription : « Stor Börn », soit « les Grands enfants », le nom d’une association de motards normands qui veut redonner confiance aux enfants harcelés. C'est le cas de Lilou, âgée de 11 ans, victime d'insultes de la part d'une camarade d'école. Mi-octobre, la jeune fille a même été frappée à la sortie du collège. Ses parents ont porté plainte. 

De la prévention auprès des élèves

Ce vendredi après-midi, grâce à son père qui a contacté l'association, c'est un sourire radieux qu'affichait Lilou en sortant des cours. Pour cause : la collégienne a découvert une vingtaine de motards venus spécialement pour la ramener jusqu’à son domicile : "Maintenant ils seront toujours là pour moi, je le sais et du coup ça fait du bien."

Pour l’association, l’objectif est double : rassurer la jeune fille et faire de la prévention. « Dès qu’on a garé les motos devant le collège, les enfants se sont intéressés à nous. Ils nous ont demandé pourquoi on était là et on a pu en profiter pour avoir des échanges très constructifs », explique Roxy, présidente. Originaire de Ouistreham et sensible à cette thématique du harcèlement scolaire, cette normande décide de fonder en 2018 un groupe pour venir en aide à un maximum d'enfants concernés

Quand nous agissons pour ces enfants, c’est qu’ils sont parfois à la limite du suicide et du coup on ne veut pas que ça en arrive là. Nous sommes présents aujourd'hui pour réconforter Lilou, lui faire comprendre qu’elle n’est pas seule et qu’elle pourra toujours compter sur nous.

Roxy, présidente et fondatrice de l'association Stor Börn

Plus de 15 actions déjà menées dans la région

L'association compte aujourd'hui 10 motards mais lors d'une action comme celle-ci, un message posté sur les réseaux sociaux suffit pour que d'autres bikers se joignent à l'événement. Au total, depuis trois ans, 16 mobilisations de ce type ont déjà été organisées devant des établissements scolaires de la région.

Alors que chaque année, le harcèlement scolaire touche plus de 700 000 élèves en France, ce cortège imposant permet de faire passer un message selon Philippe Langlois, participant : « En général, les enfants qui ne sont pas très gentils se rendent compte qu’il y a du monde et que la petite ou le petit est bien entouré. »

L'association « Stor Börn » se déplace bénévolement mais rencontre au préalable les parents. Il est possible de prendre contact avec ces motards engagés via leur page facebook ou par téléphone, au 07 82 12 33 84.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.