Epron : l'éclairage public s'éteint la nuit, les habitants peuvent le rallumer avec leurs portables

De minuit à 5h30, les lampadaires sont éteints dans certaines rues d'Epron, commune du Calvados. Plus insolite : les habitants peuvent rallumer l'éclairage grâce à une application. L'expérimentation doit durer cinq mois.

Tous les matins, Aurélien Asselin se rend à sa boulangerie en vélo. Sur son trajet, cet Epronnais a un nouveau rituel : il rallume les lampadaires grâce à son téléphone portable. "Dès qu'on arrive dans la zone jaune, on est géolocalisés. On appuie sur l'ampoule et ça éclaire la rue."  

Car à Epron, commune située près de Caen, un nouveau dispositif est testé depuis le 15 mars : de minuit à 5h30, il n'y a plus d'éclairage public dans trois secteurs (les Gymnotes, les Ruettes et le secteur de la Mairie). Les habitants qui ont besoin de lumière peuvent toutefois remettre l'éclairage gratuitement, pour 6 minutes, grâce à une application normande "J’allume ma rue", disponible sur téléphone ou sur internet.

"C'est ludique", sourit Marie Prodhomme, cycliste. "Et en plus, c'est écologique. C'est important d'essayer de limiter la consommation."

Un choix écologique et économique

La ville d'Epron, qui compte plus de 1 600 habitants, s'est lancée dans ce test pour des raisons d'écologie et de biodiversité. Sans oublier les économies à la clé.

C'est pas loin de 10 à 15 000 euros d'électricité en moins à l'année donc c'est loin d'être neutre, surtout pour une petite commune comme la nôtre ! Et avec l'augmentation de l'énergie, ça serait sûrement beaucoup plus.

Véronique Toudic

Adjointe en charge des affaires générales

Pour que cet allumage à la demande fonctionne, il a fallu équiper les armoires électriques d'un boîtier coûtant 1 500 euros. À Epron, 3 armoires ont ce dispositif.

"Depuis le 15 mars, début de l'expérimentation, 43 administrés ont utilisé le site internet pour 98 rallumages. Ce qui représente à peu près 2 rallumages par nuit et par armoire", estime Wilfried Kopec, responsable de l'éclairage public au SDEC (syndicat départemental d’énergies du Calvados).

Si les retours s'avèrent positifs, le SDEC pourrait recommander ce matériel à d'autres communes du Calvados. 

En Normandie, la ville de Pont-de-l'Arche, dans l'Eure, utilise déjà ce système. 

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité