• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Etudier en prison c'est possible et même au-delà du bac

© maxppp
© maxppp

Poursuivre des études pour se reconstruire et se préparer à une autre vie après la prison. Ces détenus là sont motivés à tourner la page car il faut du mental pour étudier dans le bruit ambiant et sans repère temporel. 10% des détenus au Centre Pénitentiaire de Caen ont leur bac et visent plus.

Par Alexandra Huctin

C'est l'un des seuls bâtiment du Centre Pénitentiaire de Caen (pour les longues peines) qui n'a pas de barreaux aux fenêtre : le bâtiment culturel.
Jean-Noël y passe ses après-midi pour suivre des cours de comptabilité. Il a déjà son bac et prépare un BTS. 
Au centre pénitentiaire de Caen sur les 380 détenus,  36 sont engagés dans un cursus post-bac.
 

VIDEO FRANCE 3 NORMANDIE <<<<< reportage au coeur du centre pénitentiaire de Caen avec les détenus bacheliers qui sont engagés dans des études supérieures :

 
suivre des études en prison

Grâce à un petit boîtier numérique qui vient de sortir, l'Université peut leur fournir des cours avec de l'interactivité, du multimédia, des exercices et des devoirs,  
les détenus peuvent, comme n'importe quel autre étudiant, suivre plus facilement les cours de toutes les filières. 



En 2014, le plus ancien détenu de France révélait la longue liste impressionnante de ses diplômes dans l'enseignement supérieur :

Etudier, travailler, écrire : ces détenus qui brillent à l'ombre

Le plus ancien prisonnier de France, Philippe El Shennawy, a passé plusieurs diplômes durant ses trente-huit ans de détention. Et son cas est loin d'être exceptionnel. La justice a accepté, mercredi 22 janvier, de libérer Philippe El Shennawy, le plus ancien détenu de France. A 59 ans, il a passé trente-huit ans en prison.


bbb

Sur le même sujet

Témoignage d'un motard, accidenté de la route

Les + Lus