Grève chez Twisto : les syndicats réclament une “reconnaissance” pour la mise en place du nouveau tramway

Les salariés du réseau de transport en commun de l'agglomération caennaise étaient appelés à débrayer pour la deuxième fois en moins d'une semaine ce mardi 23 avril. Les syndicats estiment que le nouveau réseau de tramway impacte les conditions de travail des employés. 

Par CM

Après un premier débrayage vendredi dernier, les salariés de Twisto, le réseau de transport de l'agglomération caennaise, étaient de nouveau appelés par les syndicats FO, CFDT, CFE-CGC et CGT à cesser le travail durant 59 minutes ce mardi 23 avril. "59 minutes, c'est exprés pour ne pas trop impacter la clientèle", plaide Sandrine Foucher, déléguée FO-UNCP, "Nous avons un respect pour les clients et notre métier, c'est grâce à eux qu'on travaille."
 


La courte durée du mouvement permet également de ne pas trop impacter les salaires, alors que ceux-ci sont au coeur des revendications. "On demande à avoir un peu plus de reconnaissance parce que là, on rentre en difficulté physique et morale pour les salariés", explique Pascal Marie, délégué CFDT-SNTU. La cause de ces difficultés selon les organisations syndicales : la mise en place du nouveau réseau de tramway. "Il faut mettre en place un réseau en 18 mois au lieu de trois ans ce qui est très difficile", souligne Sandrine Foucher, "ça génère énormément de fatigue."

Ainsi, selon la déléguée FO-UNCP, on recensait ce mardi 23 avril "80 absents" et le taux d'absentéisme avoisinerait "les 14% en règle général".  "Les salariés reviennent sur leurs jours de repos pour remplacer leurs collègues absents", déplore Sandrine Foucher , "ça génère des problèmes de congé parce que cet été ils n'auront pas la totalité de leurs vacances."
Mouvement de grève chez Twisto à Caen ce mardi 23 avril
Reportage de Gwenaëlle Louis et Jean-Michel Guillaud

Un réunion avec la direction est prévue ce vendredi 26 avril. Trois mois plus trad, quasiment jour pour jour, le nouveau tramway entrera officiellement en service.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chevron, la sécurité dans une usine Seveso de la zone industrielle du Havre

Les + Lus