Caen : le videur d'un bar blessé par balle par un policier rennais

Un homme blessé par balle sur le port de Caen / © JY Gelebart
Un homme blessé par balle sur le port de Caen / © JY Gelebart

Le gérant du French Café nous explique les circonstances qui ont, selon lui, entouré le coup de feu qui a blessé le videur de l'établissement mercredi vers 2 heures du matin. Le tireur présumé est un policier rennais en civil. 

Par L.A.

Un coup de feu a été tiré sur le port de Caen, ce mercredi 6 décembre 2017, aux alentours de 2 heures du matin. Les faits se sont déroulés sur la terrasse du bar à cocktails le French Café, selon nos confrères de Ouest France.
Une victime est à déplorer. Le videur du bar, un homme de 63 ans a été blessé par balle à la cuisse. Il a été transporté au Centre Hospitalier Universitaire de Caen où il a été opéré. Il devrait sortir de l'hôpital lundi prochain.

Il a dit "vous allez voir si je peux pas rentrer" et il a sorti un pistolet 

Le propriétaire du bar, Jack Waring, nous a expliqué sa version des faits  deux cl:ients sont venus le voir cette nuit-là pour se plaindre de deux hommes qui les dérangeaient et dont ils n'arrivaient pas à se débarrasser. Les clients ont précisé que l'un d'eux avait un couteau à la ceinture.

Le patron et le videur ont alors discuté avec les deux hommes qui étaient d'accord pour laisser les clients tranquilles. "La discussion était normale" explique le gérant "mais quand on lui a demandé de nous laisser son couteau, il n'a pas voulu s'en séparer." Ils étaient alors sur la terrasse de l'établissement. On lui a dit "si vous voulez rentrer dans le bar, il faut nous laisser votre couteau, on vous le rendra après, mais vous ne rentrez pas avec", explique Jack Waring. "Mais le gars a dit vous allez voir si je peux pas rentrer et il a sorti un pistolet. Alors on a réussi à le mettre au sol (avec le videur) en lui disant lâche ton arme. Il a réussi à se tourner et il a tiré". 

Le videur est alors blessé à la cuisse. 

Selon la procureure de la République, Carole Étienne, les deux hommes, tous deux policiers travaillent  à la brigade territoriale de Rennes. Ils n'étaient pas de service ce matin-là, lorsque l'un d'eux a fait usage de son arme.


Mise à jour : les deux policiers rennais mis en examen à Caen pour violence aggravée

A lire aussi

Sur le même sujet

Présidence des Républicains, avant le 1er tour

Près de chez vous

Les + Lus