À bord d’un bus anglais, l’université de Caen sillonne plusieurs villes de Normandie du 1er au 10 février 2024, pour présenter son offre de formations professionnelles. Qu'ils soient lycéens, étudiants, salariés, chercheurs d’emploi ou entreprises, tous sont les bienvenus.

Gaëtan a 16 ans. Il est en terminale et vit à Prêtreville, à quelques kilomètres de Lisieux (Calvados). Ce vendredi 2 février matin, il passe par la Place Mitterand et tombe sur un improbable bus anglais. Forcément cela l'interpelle. Il s'arrête pour en savoir plus : "C'est vrai que c'est curieux et j'apprends que c'est une initiative de l'université de Caen pour présenter des formations, c'est génial !".

Promouvoir la formation professionnelle

En effet, le véhicule rouge à deux étages qui date de 1975 a été mis en place par l'université de Caen Normandie : "C'est sûr que ça ne laisse pas indifférent et c'était le but ! C'est un clin d'œil à l'histoire de l'université. En effet, l'université de Caen est une ancienne université anglaise qui a été au XVème siècle la troisième université britannique après Oxford et Cambridge", raconte Romuald Dufy, coordinateur alternance à l'université de Caen.

Le véhicule sillonne la région et plus particulièrement plusieurs villes de l'ex Basse-Normandie pour promouvoir la formation professionnelle. Arthur étudie dans un lycée à Lisieux, il était au courant de l'événement annoncé par son établissement : "J'aimerais bien aller à l'université de Caen après mon Bac et je suis venu pour en savoir plus sur les formations en alternance, c'était l'occasion".

Plus de 80 diplômes ouverts à l'alternance

À travers cette opération, les représentants de la fac sont venus présenter "plus de 80 diplômes ouverts à l'alternance" disponibles sur les 11 campus de la région : "Beaucoup ne le savent pas forcément mais l'université propose un certain nombre de formations en alternance en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisations dont 200 formations en continu, par exemple, dans les domaines de la santé", explique Romuald Dufy. C'est une moyen original d'aller à la rencontre des jeunes qui vivent en zones rurales : "On peut leur présenter les différentes possibilités qui peuvent s'ouvrir à eux. Ils ne sont pas tout près de Caen, c'est important d'aller à eux".

Ils sont aussi là pour parler de la formation continue destinée aux salariés ou encore aux demandeurs d’emploi : "Il y a une conseillère d'orientation et de réinsertion présente sur le dispositif. L'idée est de parler à un large public, des étudiants comme des salariés ou des personnes actuellement au chômage. Elle peut ainsi leur apporter des réponses et les guider pour qu'ils trouvent leur voie dans le catalogue que nous proposons".

Des "apéros bus'ness"

Le dispositif concerne également les entreprises. "Elles sont essentielles. Sans elles, nous ne pouvons proposer de l'alternance aux étudiants. Alors pour les sensibiliser le Club Phénix, le réseau des partenaires de l’université de Caen Normandie, met en place chaque midi des "apéros Bus’ness" pour les entreprises afin d'échanger avec elles sur le recrutement et les informer sur l’alternance. Cela nous permet aussi d'évoquer les formations professionnelles disponibles pour leurs salariés", indique Romuald Dufy.

Après être passé par l'Aigle et Lisieux, le bus anglais poursuivra sa route jusqu'au 10 février dans les villes de Caen, Cherbourg, Coutances, Saint-Lô, Avranches, Vire, Argentan et Alençon.