Jardin : quand planter les légumes au potager ? Faut-il se méfier du gel en avril-mai ?

Même si le soleil semble être de retour, les nuits sont encore fraiches et le gel est l'ennemi juré des jeunes plants du potager.

Ça y est, le printemps est là, le soleil se fait de plus en plus présent et peut-être avez-vous déjà lancé vos premiers semis. Bien à l'abri dans un coin ensoleillé de la maison, les premiers plants commencent à sortir de terre et vous imaginez déjà vos premières récoltes de tomates et de courgettes. Mais ne vous précipitez pas ! L'été est encore loin. Tous les jardiniers expérimentés le confirmeront : pas question de planter en extérieur avant les "saint de glace" les 11,12 et 13 mai. Les plus prudents patienteront même encore un peu car "Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main." , la Saint-Urbain étant le 25 mai.

Jardinier trop pressé risque de pleurer

Petit rappel pour vous, les jardiniers trop pressés, qui voulez tout planter dès l’arrivée des premiers beaux jours ! Vous allez encore pleurer cette année, quand par un matin au froid piquant, une gelée blanche va tout brûler en quelques heures, parfois même en quelques minutes seulement.
Écoutez les anciens, les sages, qui en ont déjà fait la douloureuse expérience avant vous.
Ne plantez pas les frileuses avant la mi-mai.
Attendez sagement que ces fameux saints de glace soient passés.

Les saints de glace toujours les 11, 12 et 13 mai

11 mai saint Mamert, 12 mai saint Pancrace et 13 mai saint Servais.
Les saints de glace ont été repérés dès le moyen-âge par les jardiniers et agriculteurs qui observaient à ces dates-là une importante baisse de température fatale à leurs cultures.
Ils ont constaté que dès cette période passée, le gel n’était plus à craindre.

Un tunnel de protection pour se protéger du gel

Bon ok, vous êtes prévenu. Mais vous souhaitez quand même tenter le coup afin d'avoir de belles tomates avant les voisins. Après tout, on nous parle de réchauffement climatique à longueur d'année, alors pourquoi ne pas parier sur une absence de gelées tardive : la chance sourit aux ambitieux, mais on vous conseille de prendre quelques précautions. Et n'imaginez pas laisser vos plantations sans surveillance.

Pour minimiser les risques, protégez très sérieusement vos jeunes plants sous un épais voile d’hivernage : fabriquez un tunnel sur l’ensemble de la culture potagère avec des arceaux flexibles et couvrez-le d’une, deux ou trois épaisseurs de voile blanc, qui laisse passer la lumière du jour, mais bloque le gel. Attention : le voile d'hivernage est spécialement conçu pour le jardinage, les autres bâches ou voiles donnent des résultats aléatoires.
Vous devrez ouvrir ce tunnel partiellement de temps en temps, pour aérer la culture et éliminer la condensation accumulée sur le voile. N’aérez que lorsqu’il fait doux, entre midi et quatorze heures, mais assurez-vous bien que la température soit positive, sinon adieux vos plantations.

Tipi ou cage pour protéger les plus hautes

Pour les cultures les plus imposantes, ça se corse un peu. Si vous n'avez pas de serre, il est quand même possible de se protéger des petites gelées des mois d'avril et mai.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nath D (@nath.durand)

Liez solidement ensemble quelques tiges de bambou ou de saule pour former un tipi.
Assurez-vous que la protection dépasse la plante d’une bonne dizaine de centimètres en hauteur et en largeur : il ne faut pas que le voile soit en contact avec les branches ou feuilles.
Évitez les matières plastiques qui stockent la condensation qui pourrait geler en cas de grand froid.
Recouvrez votre tipi ou échafaudage en forme de cube de voile d’hivernage entièrement fermé.
Prenez soin d’enterrer toutes les parties qui touchent le sol ou de les bloquer avec quelques briques ou cailloux bien lourds, pour que le vent ne s'y engouffre pas
Vous devrez aérer au moins une fois par semaine, quand il fera doux, pour éviter les pourritures ou maladies liées à un excès d’humidité.

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils jardinage, saison par saison. Faites défiler les articles en cliquant sur les flèches ou cliquez sur la saison de votre choix dans la chronologie.

Évitez le piège des jardineries

Chaque année, c'est la même chose, vous passez à la jardinerie la plus proche pour acheter quelques graines ou trouver l'outil qu'il vous manque et que trouvez-vous dans les rayons ? De magnifiques plants de tomates bien plus avancés que les vôtres. Incroyable !

Mais ne tombez pas dans le piège : ne vous laissez pas tenter par toutes ces belles plantes proposées en fleurs ou déjà en fruits. Ne prenez que celles qui ne craignent pas le froid.
Pour faire votre choix, rien de plus simple : regardez où les jeunes plants de légumes et fleurettes sont entreposées. S'ils sont sous serre, c'est qu'ils sont trop fragiles pour vivre dehors maintenant. S'ils sont en extérieur, c'est qu'ils sont résistants aux gelées et frimas d'avril. 

  

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité