L'Etablissement Français du Sang tire la sonnette d'alarme : "En Normandie, les réserves sont critiques"

Depuis le mois de janvier, les donneurs désertent les centres de collecte. Les réserves de sang ont atteitn un seuil d'alerte. L'EFS lance un appel aux citoyens.

L'EFS lance un appel à la mobilisation des citoyens
L'EFS lance un appel à la mobilisation des citoyens

A Caen, dans la chambre froide de l'Etablissement français du sang, les étagères sont anormalement clairsemées. "On n'a pas notre stock habituel où la chambre foride est vraiment remplie", explique Marina Chatel, technicienne de laboratoire, "Il nous manque notamment du O négatif. C'est vraiment compliqué pour nous de gérer les distributions avec le nombre de poches qu'on a." Car cette antenne de l'EFS alimente plus d'une dizaine d'établissements hospitaliers entre le Calvados et l'Orne. Et elle est loin de constituer un cas isolé.

"Pour pouvoir être serein, pour pouvoir distribuer tous les produits sanguins aux centres hospitaliers pour les patients, on doit avoir une réserve de 12 jours d'avance", explique le Docteur Laurence Filoche, "Aujourd'hui, au niveau régional - Haut de France et Normandie - on est à moins de sept jours. Les réserves sont critiques."

Cette pénurie touche toute la France et étroitement liée à la situation sanitaire actuelle. A chaque épidémie (gastro, grippe), les dons tendent à baisser. La crise de la covid-19 dure elle depuis maintenant un an. Et son impact sur la collecte s'est agravée ces dernières semaines. "On ne peut plus faire de collecte dans les universités et les lycées qui sont fermés, on ne se déplace plus non plus dans les entreprises, où les employés sont en télétravail et les donneurs sont moins présents dans les maisons du don ou dans les collectes mobiles", déplore Laurence Filoche.

Le don possible après 19 heures et au-delà de 10 km

Alors l'EFS lance aujourd'hui un appel à la mobilisation des citoyens, des citoyens qu'elle tient à rassurer. "On peut donner sur rendez-vous. Donc les donneurs n'ont pas à hésiter à venir. Les règles d'hygiène sont encore plus renforcées. La prise de rendez-vous permet qu'il n'y ait pas d'attente donc la distanciation est vraiment très bien respectée. On n'a aucun risque par rapport au coronavirus."

De même, les règles de circulation actuelles n'empêchent aucunement d'accomplir ce geste de solidarité. "On peut venir après 19 heures et se déplacer à plus de 10 km de son domicile pour donner son sang", assure le médecin, "Il suffit simplement de cocher la case "Personne rendant service aux personnes vulnérables" sur l'attestation de déplacement."

Vous pouvez prendre rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’appli Don de sang (Iphone, Android)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société solidarité