Le prince Charles d'Angleterre sollicité par les commerçants caennais opposés au passage du futur tram

Des commerçants du centre-ville de Caen en appellent au prince de Galles pour stopper le projet de passage du tramway dans leur rue. La future ligne pourrait passer juste à coté de l'église de l'abbaye-aux-hommes qui fut fondée par celui qui devint roi d'Angleterre, Guillaume le Conquérant.

Ils sont remontés comme des pendules et comptent bien utiliser tous les moyens possibles pour s'opposer au passage de la future ligne de tramway dans leur quartier, celui qu'ils appelent "le village Saint-Étienne".

Les commerçants de la rue Guillaume-le-Conquérant se sont regroupés dans une association pour dire à Caen la mer qu'ils ne veulent pas que la future ligne, qui desservira l'ouest caennais, passe par chez eux.

Ils sont une quarantaine de commerçants et quelques riverains à faire bloc contre ce qui pour l'instant n'est encore qu'un projet, puisqu'il existe trois hypothèses de tracés pour amener le tram jusqu'aux quartiers Beaulieu et Chemin-Vert.

Caen la mer nous dit que rien n'est décidé mais on est pas dupes. On va se battre pour s'opposer au projet, faire des actions, coller des affiches et des tracts dans la rue pour Noël. Cette histoire a redynamisé les commerçants de la rue.

Gilles Bisson, Pdt de l'Association Village Saint-Etienne.

La plupart des commerçants de la rue Guillaume-le-Conquérant ont collé des affiches sur leurs vitrines pour marquer leur opposition au projet de l'agglomération.

Tous redoutent la période des travaux qui pourraient durer plusieurs années et les conséquences que pourraient avoir ceux-ci sur leurs chiffres d'affaires.

On a déjà subi le Covid et maintenant on devrait subir le passage du tramway et les travaux qui vont commencer du côté de l'ancien palais de Justice. Ca fait beaucoup et nos commerces ne survivront pas à cela. Nous, on a 60 ans avec mon époux et dans trois ans, on souhaite vendre. On sera en plein dans les travaux, c'est impossible.

Christine Hardelay, Propriétaire du bar/brasserie Le Diplomate.

Le prince Charles sollicité par des commerçants caennais

Les commerçants qui ne manquent pas d'idées pour s'opposer au projet de la Caen la mer ont décidé de faire appel au prince de Galles. La future ligne de Tramway pourrait passer dans le quartier historique de Sainte-Étienne et donc tout près de l'église de l'Abbaye-aux-Hommes.

Une église qui fut fondée par Guillaume le Conquérant vers 1060 et qui serait, selon la rumeur, encore entretenue grâce notamment à des subsides du prince Charles d'Angleterre. Les commerçants ont donc décidé d'écrire à l'héritier du trône d'Angleterre pour solliciter son aide.

 

L'église Saint-Étienne a été fondée par un roi d'Angleterre. J'ai entendu dire que le prince Charles donnait des subsides pour son entretien, donc il s'intéresse à Saint-Étienne et il faut lui dire que son église est en danger.

Gilles Bisson, Pdt de l'association Village Saint-Étienne.

Le courrier est en préparation et devrait être envoyé au prince Charles très bientôt. Si les commerçants estiment que l'église Saint-Étienne est en danger, ils s'inquiètent aussi pour leurs commerces et les immeubles anciens des rues Guillaume et Bayeux. Selon eux, les travaux et les multiples rotations quotidiennes du tramway pourraient fragiliser les fondations des bâtiments. "Ca va vibrer à chaque passage et cela pourrait fragiliser les immeubles" ajoute Gilles Bisson, qui précise "grâce à l'association, on va pouvoir financer nos propres analyses du sol et prouver que tout cela n'est pas sérieux"

Caen la mer temporise

Du côté de l'agglomération, on précise que la choix du tracé définitif ne se fera qu'après la concertation réglementaire, qui aura lieu sur le territoire de la communauté urbaine fin 2022/début 2023. Des réunions publiques sont organisées dans les différents quartiers de la ville de Caen, ce vendredi 19 novembre dans le quartier du Chemin Vert et trois autres d'ici la fin du mois de novembre. La future extension des lignes de tramway vise à desservir des quartiers comme le Chemin Vert et de grands équipements publics comme le Zénith ou le stade d'Ornano.Sa mise en service est prévue pour 2028.

La ville a fait savoir que, contrairement à la rumeur, le Prince Charles ne participait pas à l'entretien de l'Abbaye aux Hommes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite région normandie transports économie