Les petites villes, un bon plan pour avoir ses papiers d'identité plus rapidement ?

Publié le Mis à jour le

Les temps d'attente pour obtenir de nouveaux papiers d'identité restent très élevés dans les grandes villes : parfois jusqu'à trois mois en Normandie. Les plus malins n'hésitent pas à faire de nombreux kilomètres pour aller plus vite.

Ça ne désemplit pas au service de l'état civil de la mairie de Caen. Mieux vaut prendre son mal en patience. Et être prévoyant. Comme cette mère de famille venue refaire la carte d'identité de son fils en prévision de l'examen du brevet en fin d'année. "J'ai connu la même situation avec mon aîné, alors j'ai pris rendez-vous début décembre." Thierry, retraité, lui, s'est fait surprendre. "J'ai 67 ans, j'ai donc quelques cartes d'identité à mon actif. Avant, on venait et en huit jours on avait notre carte d'identité. aujourd'hui, avec l'informatique, on arrive le 18 janvier et on n'a pas de rendez-vous avant le mois de mars et après on attend trois semaines ! Si c'est ça le progrès, j'avoue qu'on est mal parti", estime l'usager, sans se départir toutefois de son sourire.

Ces délais d'attente "interminables" aux yeux des administrés sont loin d'être une nouveauté. Il y a trois ans, sur ce même site internet, nous évoquions des temps d'attente d'environs sept semaines en Normandie pour récupérer ses nouveaux papiers. Une fois le dossier déposé. "On ne fait pas ça du jour au lendemain", confirme Élisabeth Bizouarn, la directrice de l'Etat Civil à la Ville de Caen. "Il faut d'abord prendre rendez-vous, en ligne ou au guichet. Ensuite, il y aura un délai de traitement par l'Etat. Ce délai peut prendre entre 8 et 10 jours." En Normandie, c'est le Centre d’expertise et de ressources titres (CERT) d’Alençon qui assure le travail de vérification. "Il y a enfin un temps de production et d'acheminement des titres d'identité". Une ultime étape gérée par l'Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) à l'imprimerie nationale de Douai, dans le nord de la France. Une dizaine de jours de plus.

Six semaines pour obtenir un rendez-vous

Sur le papier, trois semaines de délai. Une fois le rendez-vous effectué en mairie. Et c'est là que la bat blesse. "Aujourd'hui, mes agents prennent environs 70 usagers à la journée et on est sur des délais qui peuvent effectivement varier de quatre à six semaines (pour obtenir un rendez-vous)." Avec la mise en place de la biométrie (relevé d'empreintes digitales) sur les papiers d'identité (2010 pour le passeport et 2016 pour la carte d'identité), seules quelques communes sont désormais habilitées à recevoir les usagers (25 dans le Calvados, 37 en Seine-Maritime).

La Covid n'a rien arrangé. La situation sanitaire a ralenti les services administratif. Elle a également ralenti les demandes de titres d'identité. Mais quand les contraintes se desserrent, c'est la ruée à l'Etat civil. "Effectivement, vu le contexte sanitaire, quand on peut partir en vacances, on a envie d'avoir son passeport très rapidement", note Élisabeth Bizouarn. Un passeport qui est désormais obligatoire pour traverser la Manche, Brexit oblige. "Il faut compter à peu près 90 jours pour avoir un passeport et on constate, avec la nouvelle carte d'identité (expérimentée en Seine-Maritime puis étendue à toute la France l'été dernier) que certains usagers ont perdu leurs papiers pour avoir la nouvelle carte."

A13 : l'autoroute du passeport ?

Jordan Mafido n'a attendu que quelques jours pour refaire sa carte d'identité. Le jeune homme, qui a habité à Saint-Lô se souvient avoir dû attendre six mois pour refaire son passeport dans la préfecture de la Manche. Aujourd'hui, à Livarot, il récupère son précieux sésame dans un délai infiniment plus court. "Le faire dans un village, ça va beaucoup plus vite. Pour mon passeport, par exemple, j'avais le rendez-vous dans le weekend qui suivait." Un bon plan qui n'est pas réservé aux habitants de la commune ou du canton. Car il est possible de faire sa demande dans n'importe quelle mairie en France. Libre à vous de traverser tout le pays.

Et certains sont prêts à le faire pour accélérer la procédure. "Les gens gens viennent de beaucoup plus loin en Normandie comme Rouen ou Le Havre", raconte Anne Sophie Roulaux, secrétaire de mairie à Livarot, "Ils viennent parfois de région parisienne. Certaines personnes nous disent que les services ne sont pas en mesure de leur donner une date de rendez-vous tellement les délais sont longs. Il n'y a pas longtemps, on a une dame avec de tout petits enfants, des jumeaux, qui est venue de région parisienne parce qu'elle avait absolument besoin d'un passeport pour un voyage."

Une nouvelle forme de tourisme ?

Les chiffres sont éloquents. A l'automne dernier, la commune de 2000 habitants a délivré en moyenne deux fois plus de passeports à des personnes résidant en dehors du canton qu'aux locaux. "On est garant du service public sur le territoire mais quand ça dépasse la commune, on sait faire aussi", assure Frédéric Legouverneur, le maire de Livarot, "On a une aide de l'Etat, qui correspond bien sûr à beaucoup moins que ça nous coûte, mais on a l'habitude".

Et la commune n'est pas tout à fait perdante. "Ça vient de partout. Les gens n'hésitent pas à faire 150 ou 200 kilomètres. La mairie, c'est une zone d'attractivité comme une autre dans notre commune. Les gens ne connaissent pas Livarot. Après ils connaissent Livarot, même si c'est uniquement pour faire leur passeport ou leur carte d'identité", s'amuse l'élu local. Cet engouement commence toutefois à poser certaines difficultés. Et cet article risque de ne rien arranger. Pour faire face à la demande, la commune a dû mettre en place un système de rendez-vous.