• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le maire de Caen demande au préfet d’interdire les manifestations non déclarées des Gilets jaunes

Samedi 30 mars, des poubelles sont en feu à l'angle de la rue Demolombe, près de la place Saint-Sauveur. / © Garo Kevorkian
Samedi 30 mars, des poubelles sont en feu à l'angle de la rue Demolombe, près de la place Saint-Sauveur. / © Garo Kevorkian

La 20e journée de mobilisation des Gilets jaunes a été marquée par des tensions avec les forces de l’ordre à Caen, samedi 30 mars. Quelques dégradations ont été commises dans le centre-ville. Le maire demande au préfet d'interdire les rues de la ville «à toute manifestation samedi prochain».
 

Par Pauline Comte

Samedi 30 mars, les deux manifestations des Gilets jaunes ont réuni plus de 3 000 personnes à Caen. Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont vu le jour au cours de l’après-midi aux abords du château et de la place Saint-Sauveur.

Des « vitrines de banques et des matériels urbains » ont été dégradés, a signalé la préfecture du Calvados, et « 18 personnes ont été interpellées ».


Mettre fin au « rendez-vous malsain »

Le maire de Caen, Joël Bruneau, veut « empêcher les casseurs professionnels de nuire ». Il demande au préfet que les manifestations de Gilets jaunes non déclarées, soient désormais interdites dans le centre-ville, le samedi.
 

Il souhaite « stopper ce rendez-vous du samedi, une sorte de rendez-vous malsain, qui de toute façon, ne fait progresser en rien les causes qui étaient initialement portées par les Gilets jaunes ».

A Rouen, la préfecture avait pris les dispositions nécessaires pour interdire la manifestation ce samedi 30 mars.
 
Interview réalisée par Kanwaljit Singh et Cyril Duponchel
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Prince Albert II de Monaco en visite à Valmont (Seine-Maritime)

Les + Lus