• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les médiateurs numériques se réunissent à la Maison de la Recherche et de l'Imagination de Caen pour leurs 3èmes Assises Nationales

Les 3emes assises nationales de la médiation numérique se tiennent à Caen du 30 septembre au 3 octobre 2015 / © CG France 3 Basse-Normandie
Les 3emes assises nationales de la médiation numérique se tiennent à Caen du 30 septembre au 3 octobre 2015 / © CG France 3 Basse-Normandie

Réunis pour leurs 3èmes Assises Nationales, les médiateurs du Numérique sont à Caen jusqu'à samedi. Les portes de la MRI - Maison de la Recherche et de l'Imaginaire - qui les accueille s'ouvriront aux scolaires et au public vendredi et samedi pour de nombreuses démonstrations ludiques.

Par CG

Les Assises nationales du numérique viennent d'ouvrir leur troisième édition. Faisant suite aux Assises d’Ajaccio en 2011 et de Bordeaux en 2014, elles sont proposées cette année par le Conseil Régional de Basse Normandie, dans le cadre de son programme Médiation Numérique Normande, avec un axe de réflexion particulier sur la jeunesse. 

Des ateliers de réflexion pour les professionnels de la médiation numérique

Réservées aux professionnels, les deux premières journées vont permettre aux 317 médiateurs de terrain, venus des quatre coins de l’hexagone, d’échanger sur leurs pratiques, leurs expériences et leurs projets. Ces professionnels, reconnus sous le patronyme de « médiateurs numériques » exercent principalement au sein des Espaces Publics Numériques lieux dédiés à l’accompagnement des usages du numérique. On les retrouve aussi bien dans les médiathèques que les accueils de Pôle Emploi, les fablabs ou les cyberbases. Ces espaces existent depuis une quinzaine d’années dans plus de 4 000 lieux de service public et d’action sociale et culturelle en France, dont 114 en Basse-Normandie.

Le fablab numérique de la Manche / © Ouverts au public le plus large possible, ils sont destinés à vulgariser et promouvoir les usages numériques dans les territoires. Derrière ce cadre institutionnel, qui peut paraître pesant, travaillent en fait des centaines de « passeurs de clics » confrontés aux demandes nombreuses et très concrètes des citoyens. Car si plus de 80% des foyers sont équipés d’ordinateurs reliés à Internet, chiffre qui grimpe à 98% pour les jeunes de 12 à 17 ans, (source Credoc 2014), cela ne signifie pas que tout le monde maîtrise les nouveaux usages du numérique, loin de là. Aujourd’hui et demain encore plus, les pratiques numériques deviennent essentielles dans nos vies relationnelles, culturelles, pour connaître nos droits, développer nos activités professionnelles, militantes, enrichir notre connaissance et aider aux apprentissages de nos enfants. Et dans ce monde qui évolue à une vitesse exponentielle, les EPN ont un objectif de service public ouvert à tous les citoyens.

Tordre le cou aux idées reçues sur le web

Confrontés quotidiennement à des questions très concrètes des usagers, les médiateurs ont consacré leur première journée des Assises aux idées reçues que l’on entend dans les débats de société concernant le numérique : « Les jeunes font des copier-coller sans réfléchir », « On ne parle plus à son voisin mais on parle aux chinois » « les jeunes n’écrivent plus » « Internet, c’est plus facile pour nous diriger ». Il s’agissait de mettre au clair les vérités et contre vérités qui circulent pour ensuite les soumettre aux responsables et décideurs des Politiques Publiques à développer ou mettre en place. Les congressistes s’accordant globalement sur le fait qu’un vrai travail de formation est encore à faire…du côté des élus.

Le travail des Assises se poursuit ce jeudi sous forme de tables rondes avec un programme riche et diversifié à l’image des champs d’activité du numérique ::Autant de thèmes révélateurs des questionnements auxquels les médiateurs sont confrontés quotidiennement. Thèmes à retrouver en ligne sur le site Internet des Assises.

Une visite ministérielle très attendue

Temps fort de la journée de jeudi, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique viendra à la rencontre des médiateurs. Cette rencontre intervient dans le contexte d’élaboration du projet de loi sur le numérique. Un projet élaboré dans une forme très innovante puisque chacun peut directement participer, évaluer, argumenter, proposer et contribuer en se connectant à la plate forme du Conseil National du Numérique.

Vendredi, les Assises s’ouvriront aux scolaires avec des ateliers partage thématiques : jouer, fabriquer, communiquer, découvrir, réfléchir, travailler

 / © CG France 3 Basse-Normandie Samedi la Maison de la Recherche et de l’Imagination qui accueille les Assises ouvrira pour la première fois ses portes à un événement grand public en proposant une journée famille Plus de 1 000 mètres carrés de ce bâtiment tout neuf permettront de découvrir des usages numériques innovants, accompagnés et expliqués par des médiateurs numériques professionnels, du réseau Médiation numérique de Basse-Normandie et de son réseau de partenaires.

► Retrouvez toutes les infos sur les Assisses, les captations des débats, et des entretiens
► En savoir plus sur les Espaces publics numériques bas normands
► Suivez les assises sur Tweeter avec #assemednum

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus