Nage extrême en Antarctique, Marion Joffle lance un appel à la générosité !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kanwaljit Singh .

La lexovienne Marion Joffle veut retenter un Ice Mile dans l'Antarctique en février 2024. Mais pour valider sa place et disputer cette épreuve dans une eau à -1°C, elle doit récolter 2500 euros avant le 30 novembre 2022. La nageuse vient de lancer une cagnotte leetchi.

Pour Marion Joffle, les entrainements ne s'arrêtent jamais. Il y a cinq mois, la lexovienne battait le record de France féminin avec sa traversée de la Manche à la nage en 9 heures 22 minutes. Aujourd'hui, elle vise le titre de championne du monde d'eau glacée qu'elle va concourir en janvier 2023. Mais surtout, et par dessus-tout, elle prépare un nouvel Ice-man dans l'Antarctique en 2024.



La nageuse âgée de 23 ans est déjà championne d’ice-swimming, une discipline extrême de nage en eaux glacées, mais le 4 mai dernier quelques dizaines de mètres lui ont manqué pour réussir le défi du Mile nautique arctique en Norvège. Autant dire que retenter l'exploit, dans l'Antarctique cette fois, lui tient énormément à cœur. C'est une grande aventure qui fait rêver la jeune femme. "C'est même un objectif de vie" lance-t-elle.



Une cagnotte leetchi

Mais dans une publication sur sa page Facebook, elle explique que pour valider sa place pour ce défi en eau glacée prévu pour février 2024, la Normande doit financer une partie de la compétition, soit 2 500 euros: "j'ai reçu, hier, un mail de l'organisateur, c'était un rappel.. Je ne m'y attendais pas car je n'avais jamais rien reçu auparavant. Ce rappel expliquait que je devais verser 25% du financement soit 2 500 euros avant le 30 novembre au risque de ne pouvoir participer à la compétition" nous raconte Marion Joffle.   





Le problème c'est qu'elle n'a pas les fonds nécessaires à ce jour. Elle sait que cette course lui coûtera 15 000 euros au total, mais elle ne s'attendait pas à devoir payer un dépôt de garantie aussi tôt. Mais voilà, ce défi fou, elle ne veut le rater pour rien au monde, alors Marion Joffle a décidé "de se tourner vers les autres" pour réaliser son rêve. Elle vient de lancer une cagnotte leetchi personnelle pour récolter la fameuse somme de 2 500 euros : "j'y crois et pour moi c'est la meilleure solution dans l'immédiat, il faut que j'arrive à rassembler l'argent au plus vite".



Plus qu'un défi, une revanche

La nageuse de l'Entente Nautique Caennaise, qui compte déjà plusieurs titres de championne du monde en eau glacée et des titres de championne de France, s'était déjà lancé le défi de l'Ice Mile en Arctique en mai 2022, soit nager 1609 mètres dans une eau à -1 degré. Marion Joffle a passé près d’une demi-heure dans les eaux glaciales de Longyearbyen, petite localité de l’archipel norvégien du Svalbard, au nord de la Norvège. Elle a dû s'arrêter à 59 mètres de l'arrivée : elle était en hypothermie sévère, à 30-33 degrés de chaleur corporelle. Frustrée, elle veut sa revanche : 

Après cette tentative au Pôle Nord en Arctique, j'ai envie de redoubler d'effort pour réussir à finir l'Ice Mile au Pôle Sud en Antarctique. Je veux vivre cette aventure unique !

Marion Joffle, nageuse

Celle qu'on surnomme "le pingouin souriant" espère donc pouvoir réaliser ce rêve.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité