Près de 50 ans derrière les barreaux dans la prison de Caen : l'un des plus vieux detenus de France est mort

André Pauletto est mort ce dimanche 13 novembre à l'âge de 79 ans à la prison de Caen. Il avait été condamné à la peine de mort puis finalement à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de sa fille.

Le centre pénitentiaire de Caen
Le centre pénitentiaire de Caen © PHOTOPQR/OUEST FRANCE
C'était l'un des plus vieux détenus de France. André Pauletto avait été condamné une première fois en 1960 à quatre ans de prison pour avoir poignardé sa compagne, une prostituée marseillaise. Neuf ans plus tard, il écope de 20 ans de prison pour le meurtre de sa femme, Lucette Baudry.

Sa victime suivante n'est autre que sa propre fille, Yvonne, âgée de 10 ans. En mai 81, il comparait devant les Assises des Bouches du Rhône pour le meurtre et le viol de son enfant, des actes qui auraient été perpétrés lors d'une permission en 1977. Il est alors condamné à la peine capitale pour meurtre. Il se pourvoit en cassation. La peine de mort ayant été abolie en octobre 81, il sera finalement condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Reportage d'Antenne 2 en mai 1981

durée de la vidéo: 01 min 34
Procès d'André Pauletto mai 81


Âgé de 79 ans, André Pauletto est décédé ce dimanche 13 novembre au centre pénitentiaire de Caen où il était incarcéré depuis de nombreuses années. Il aura passé près de 50 ans derrière les barreaux. Dans un entretien accordé à la journaliste Frédérique Lebelley (publié en 1989 dans le livre "Tête à tête" chez Grasset), il ne se faisait aucune illusion sur la perpective de retrouver un jour la liberté. "J'irai jusqu'au bout. Sans plus rien attendre parce que je n'ai droit à rien. J'ai une telle honte de ce que j'ai fait que je ne revendique rien", expliquait-il alors à notre consoeur.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société décès