"Avant le recyclage, il y a le réemploi" : une coopérative caennaise propose des alternatives pour limiter les déchets

Publié le
Écrit par F.C.
La société coopérative "Coop 5 pour 100" organise une braderie du réemploi samedi 29 août 2020
La société coopérative "Coop 5 pour 100" organise une braderie du réemploi samedi 29 août 2020 © Thierry Cléon / France Télévisions

Ils sont nombreux à être venus chiner à la braderie du réemploi ce samedi. Un événement qui a pour objectif de proposer, en cette période de rentrée, des objets de seconde main à petits prix mais aussi "de faire réfléchir sur nos modes de production et nos modes de consommation". 

Des jeux pour enfants, des fournitures scolaires mais aussi des platines, c'est entre autres ce que l'on peut dégoter à la braderie du réemploi de Caen, un événement organisé ce samedi à la Ressourcerie par la société coopérative "Coop 5 pour 100".

En cette période de rentrée scolaire, l'objectif est de proposer des objets de seconde main à petits prix (tous les produits étaient aujourd'hui à - 20 %) mais aussi de "faire réfléchir à nos modes de production et de consommation", explique Laeticia, l'une des salariées. 

Nos journalistes Thierry Cléon et Jean-Michel Guillaud se sont rendus sur place :
 

"On propose une alternative"

Ce magasin alternatif, situé dans l'est de Caen, fonctionne en fait toute l'année. Sa spécificité : aucun produit n'est neuf, le but de la coopérative étant de limiter les déchets au maximum. "On propose une alternative. Avant le recyclage, il y a le réemploi, explique Véronique, coordinatrice-animatrice. Là, une chaise reste une chaise."

Et pour les plus nostalgiques, cet univers, où de multiples objets du passé que l'on croyait dépassés sont remis au goût du jour, c'est en tous les cas un beau voyage. "Je viens d'être grand-mère, raconte l'une des clientes, un jeu à la main. Et je me suis dit : voilà un magnifique cadeau pour mon petit-fils. Et ça me rappelle plein de souvenirs parce que j'ai eu plein de cubes comme ça. Les dessins sont très naïfs, ils sont très très beaux, c'est très fin."

 

Une épicerie, un café-cantine et un atelier

Dans le hangar qui abrite la Ressourcerie, la coopérative a également aménagé un café-cantine et une épicerie dans laquelle on trouve exclusivement des produits locaux. Et les coopérateurs ont un mot d'ordre : "on ne négocie pas le prix avec les producteurs". C'est également avec ces produits que le cuisinier et les bénévoles élaborent les repas proposés dans la cantine. 

Toutes les semaines, les menus sont publiés sur la page Facebook de la "Coop 5 pour 100" :


Un atelier où chacun peut venir réparer son mobilier abîmé y a également été conçu. Ce lieu est gratuit pour les coopérateurs et loué à ceux qui ne le sont pas. "Il y a toujours quelqu'un. C'est très convivial, assure Véronique. Le but, c'est aussi de créer du lien." Une fois par mois, les membres de "Coop 5 pour 100" y organisent des cours de bricolage. Le prochain, qui aura lieu le 26 septembre, vise à apprendre aux apprentis bricoleurs à fabriquer une caisse de rangement à partir de palettes. 
 

Accessibilité

"Coop 5 pour 100", créée en 2015, compte désormais 10 salariés et 400 coopérateurs. Ces derniers ont acheté une part à 10 euros (ou plusieurs pour ceux qui le souhaitaient) et se sont engagés à s'investir au moins deux heures par mois au sein de la coopérative. Les membres de la coopérative ont souhaité que la part reste peu onéreuse pour être accessible à tous. De même, les repas proposés au café-cantine sont à bas coût : il faut compter en moyenne 12 euros pour un repas complet (entrée, plat, dessert).

Et si l'envie vous en dit de venir découvrir ce lieu qui propose une alternative en matière de consommation, sachez que les portes sont ouvertes au public 4 jours par semaine.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.