Retraites : des petits rassemblements pour "faire tenir le mouvement"

Ce samedi 8 février à Caen, il n'y aura pas de grande manifestation contre la réforme des retraites. Après plus de deux mois de défilés chaque samedi, il faut "tenir". Mais les plus mobilisés ont tout de même tenus à se rassembler, pas en centre-ville, plutôt dans un quartier populaire.
Samedi 8 février 2020, quartier du chemin vert, à Caen.
Samedi 8 février 2020, quartier du chemin vert, à Caen. © borisletondeur
Ils ont bravé l'avis de tempête et la pluie qui fouette le pavé caennais ce samedi 8 février 2020. Ils sont plus d'une centaine, peut-être le double, rassemblés devant la porte toute neuve du centre commercial du Chemin-Vert : il est difficile de les compter.
Mais l'essentiel, un jour comme celui-là n'est pas le nombre. Certes, dans les rues de Caen depuis deux mois, à chaque journée nationale ils sont bien plus.
"L'intérêt n'est pas le lieu mais bien de garder l'habitude de se réunir", nous explique un participant au cortège qui s'est rassemblé dans le quartier du Chemin-vert, au pied des immeubles. 
Car ce qui compte ce 8 février, c'est bien le lieu.
 

Des rassemblement dans les quartiers : chez les précaires


Pour ces militants de Solidaires ou de la CGt, mobilisés contre la réforme des retraites, il faut viser juste : et se rendre dans les quartiers prend tout son sens quand on se dit que les plus précaires seront, sans aucun doute, les plus touchés par les réformes à venir. 

"Des petites journées comme ça doivent nous permettre de faire tenir le mouvement"
 
durée de la vidéo: 00 min 42
Des petits rassemblements pour tenir

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites économie social