• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Roland Courbis : au Stade Malherbe “c'est quand il n'y a pas quelque chose qui ne va pas qu'on est un peu surpris”

Roland Courbis, le co-entraîneur du Stade Malherbe de Caen
Roland Courbis, le co-entraîneur du Stade Malherbe de Caen

Le Stade Malherbe se déplace ce samedi, pour l'avant-dernière journée de la saison, à Lyon. Un match délicat pour le club normand qui lutte toujours pour son maintien et qui, selon son coach, n'a pas été ménagé ces derniers temps.

Par CM

"Si on a continué à y croire c'est qu'on sait que des fois, il y a des surprises." Le Stade Malherbe qu'on voyait, il y a quelques semaines, condamné à la descente, peut encore espérér rester en ligue 1 et ce , sans passer par les barrages. Mais à deux journées de la fin, les jeux sont loin d'être faits. Et à entendre Roland Courbis, une surprise serait la bienvenue ce samedi lors du déplacement à Lyon. "Si on veut créer un résultat et faire une surprise, ce sera pas 0-0 à Guingamp. L'adversaire n'est pas le même du tout. si on rencontre le Lyon que Dijon a rencontré, on peut avoir une chance mais là.... je n'ai pas l'impression que ce soit le même Lyon." Et de brocarder, comme la semaine dernière, le PSG et ses "absences" qui doit affronter ce weekend l'adversaire direct des Caennais dans la course au maintien.
 

Roland Courbis l'a déjà dit, cette fin de saison l' "emmerde". A commencer par certaines affaires qui ont quelque peu pertubé la préparation de l'équipe. Si la Ligue a clos mercredi soir le dossier des soupçons de trucage du match Caen-angers, pour le staff malherbiste l'affaire reste en travers de la gorge. " Compte tenu de ce qui s'est passé contre angers, ça veut dire quoi ? Nous on va maintenant inventer quelque chose pour emmerder Dijon, Amiens et Monaco dans leur préparation ? Et c'est passé comme ça, la Ligue ne dit rien, le dossier est classé !", ne décolère pas l'entraîneur, "C'est quand même trop facile ! Là, ce n'est plus avoir du culot, c'est prendre les gens pour des imbéciles !"
 


"Depuis ce jour là, Fabien porte son pantalon sans slip"

Au lendemain des conclusions de la LFP, une autre a quelque peu agacé l'encadrement du Stade Malherbe. Nos confrères de l'Equipe rapportaient dans leurs colonnes ce jeudi l'atercation survenue cette semaine entre deux joueurs clés, Fayçal Fajr et Frédéric Guilbert. "C'est quand il n'y a pas quelque chose qui ne va pas qu'on est un peu surpris", a commenté Roland Courbis, avec une pointe d'humour. Et de tacler, toujours sur le même registre, le travail de certains journalistes dans un numéro en roue libre dont Roland Courbis a le secret.
 
Courbis épingle la presse : "Fabien ne porte plus de slip, c'est emmerdant"

 

Je préfère des joueurs à mauvais caractère que sans caractère du tout


Selon l'entraîneur, l'altercation est survenue mercredi lors d'un match amical. "J'en suis malheuresuement le responsable : je siffle un penalty où il n'y a pas penalty et j'ai pas la VAR pour vérifier (même si je vois autant de conneries avec la VAR) et deux joueurs avec du caractère ont voulu gagner un match." Une tempête dans un verre d'eau : circulez, il n'y a rien à voir. "Je l'ai déjà vu 500 fois. Je suis intervenu auprès du club pour qu'il n'y ait pas de sanction, ou alors une éventuelle amende. Mais on verra ça après Bordeaux. Je préfère des joueurs à mauvais caractère que sans caractère du tout. Si on a des chances de faire un gros match face à Lyon et à Bordeaux, ce sera avec des gros matchs de ces deux joueurs là."

Sur le même sujet

Entretien mercato du Stade Malherbe avec Fabrice Clément

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer